Lancement de campagne en mars 2021 (© AM)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Nous voulons des preuves d’écologie !

L’écologie, tout le monde n’a que ce mot à la bouche : Michaël Delafosse quand il appelle de ses vœux le « monde nouveau », Kleber Mesquida quand il vante ses « routes plus vertes »… Mais qu’en est-il des actes de ces élus qui se veulent plus verts que verts? Greenwashing ou réalité?

Au Nord de Montpellier, le conseil départemental vient d’annoncer officiellement le lancement des travaux du L.I.E.N, en commençant par le méga-échangeur de Saint Gély. Il n’avait pas attendu l’annonce officielle pour installer ses cabanes de chantier, déposer des dizaines de plots de béton et ses engins de chantier en embuscade au pied de la forêt déjà décimée.

En lançant ce chantier, le département s’apprête à commettre des actes irréversibles, irresponsables, mais également illégaux !
En effet, la MRAE (Mission Régionale d’Autorité Environnementale), mandatée par le Conseil d’Etat, vient de rentre un avis négatif, soulignant l’absence de prise en compte du nouveau trafic généré, l’absence de mesures pour développer les transports alternatifs au tout-voiture, la menace de destruction de réservoirs de biodiversité, le risque accru de d’étalement urbain et d’artificialisation des sols.
Le recours auprès du Conseil d’Etat étant suspensif, c’est donc en toute illégalité que le département s’apprête à débuter ces travaux.

Cette fuite en avant n’est que la continuité de ces politiques du tout voiture et du tout béton, menées depuis des décennies, et qui ont été plus utiles aux promoteurs qu’aux habitants.
Montpellier vient à nouveau d’être classée 8ème place ville la plus embouteillée de France. Ces 15h perdues chaque mois dans les bouchons sont un constat d’échec sans appel. L’échec de cette politique de la métropolisation qui repousse les habitants de plus en plus loin de la « ville centre », les condamnant à passer de plus en plus de temps dans les embouteillages et à vivre dans des villages dortoirs !

Face à ce constat d’échec, le mouvement Nous Sommes et son élue Alenka Doulain restent force de propositions.

En matière de projets routiers, nous savons qu’il est possible de changer de trajectoire.
Lyon et Rouen viennent d’abandonner leurs projets de périphériques, le Pays de Galle a inscrit dans la loi la suspension de tous les nouveaux projets de construction de route pour atteindre la neutralité carbone, le département de l’Ille et vilaine a quant à lui prononcé un moratoire sur tous les nouveaux projets routiers.

Il est donc possible, indispensable lorsque l’on connaît la vitesse avec laquelle nous nous rapprochons du point de non retour en matière de dérèglement climatique, mais également souhaitable d’imaginer enfin la ville autrement!

Stop aux politiques bulldozer, place aux politiques protecteurs !
Oui il est possible de libérer les automobilistes enfermés dans leurs voitures, en proposant d’autres moyens de transports (des transports commun enfin efficaces, finaliser la liaison St Gély Montpellier en vélo, bloquée depuis une décennie, …). En repensant notre rapport au temps à l’espace, en faisant de nos villages des villages vivants et non des villages dortoirs, nous pouvons réellement changer la vie des gens avec des bénéfices en terme de santé, d’économie locale, de vie sociale, de qualité de vie !

Le mouvement Nous Sommes continuera donc à affirmer ses positions dans les assemblées et sur le terrain :
Ni avec notre argent ni avec nos terres (celles du COM par exemple) nous n’accepterons de contournements routiers qui défigurent, condamnent nos territoires et leurs habitants,
Oui à une politique innovante, ambitieuse, audacieuse, et réellement profitable à long terme aux habitants et aux habitantes et au territoire!

Les générations futures et actuelles méritent des preuves d’écologie. Ici nous avons l’occasion de le faire, alors place aux actes !

Nous Sommes Montpellier

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE
Jogging Paris

Running : 37e édition des 20km de Montpellier

Les 20km de Montpellier, c’est une course caritative « pour ceux qui ne peuvent pas courir! » Elle se déroule ce dimanche 28 novembre. À cette occasion, la Ville de Montpellier informe...

Journaux papiers (©Pxls)

La Charte de déontologie des journalistes a 50 ans

La Charte de déontologie des journalistes, signée à Munich le 24 novembre 1971 a 50 ans. Elle fait partie de trois textes de référence. Chronologiquement trois textes de référence définissent...

VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSION
LES PLUS LUS
Liza Papel & Camen Bruère #LPCB
ANNONCES LÉGALES