René Revol (© AM)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Comment ne pas voir que le tsunami d’abstentions au premier tour des élections régionales et départementales constitue non seulement une protestation contre la représentation politique, mais surtout une remise en cause du système actuel de représentation politique ?

Comment ne pas voir que cela met plus que jamais à l’ordre du jour l’avènement d’une sixième république ?

Comment admettre l’aveuglement de tous les sortants qui se satisfont ostensiblement de leurs premières places, alors qu’ils n’ont pu obtenir péniblement que 15 à 20 % des inscrits en moyenne ?

Il est donc temps, plus que temps, d’engager la grande innovation démocratique qui permettra à notre peuple de prendre en main son destin pour faire face aux défis écologiques et sociaux qui menacent notre société.

Dans l’immédiat, pour le second tour, n’ajoutons pas à la crise une possible victoire du Rassemblement National, source de haine et de violence. Mobilisons-nous tous pour assurer son échec.

Ainsi dans le canton où se situe Grabels, dont je suis le Maire, j’appelle toutes et tous à faire échec au Rassemblement National en votant pour le binôme Manar Bouida et Rachid El Moudden.

Je salue également le formidable travail de la liste régionale Occitanie populaire conduite par Myriam Martin, qui en ayant obtenu plus de 5 % pouvait fusionner avec la liste de gauche pour que ses électeurs soient représentés. Je dénonce l’arrogance de Carole Delga qui a injurié les électeurs de la France Insoumise et qui a même refusé la représentation d’Europe Écologie Les Verts. Ce sectarisme autoritaire ne fera pas oublier que sa liste ne représente que 13 % des électeurs inscrits, ce qui devrait amener à plus de modestie et à un esprit de rassemblement.

Je salue également tous les candidats du Printemps Héraultais, qui ont obtenu de bons résultats dans l’ensemble, forgeant autour de la France Insoumise une force politique avec laquelle il faudra compter pour les échéances à venir. Notamment dans notre canton avec Nathalie Oziol et Mohamed Mebrouk.

J’assure de tout mon soutien le binôme du Printemps Héraultais dans le canton 5 de Montpellier, Julien Colet et M’Barka Boualleg, qui offrira au second tour la possibilité d’avoir des élus qui  représentent une véritable alternative écologique et sociale dans notre département.

René Revol, Maire de Grabels, la France insoumise.

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Covid-19 : Déclenchement du plan blanc dans les établissements de santé d’Occitanie

Face à la reprise de l’épidémie, l’Agence régionale de santé (ARS) a décidé de demander aux établissements de santé publics et privés  de déclencher leur plan blanc, un dispositif exceptionnel...

Covid-19 : L’hôpital en tension en Occitanie

L’ensemble des indicateurs continue de progresser très fortement en Occitanie avec un taux d’incidence moyen supérieur à 420/100 000 habitants. Selon les services de l’Agence Régionale de Santé (ARS), les...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LÉGALES