© Illustration

Au 9 mars 2021, il y avait au total, en Occitanie, 1350 hospitalisations en cours (-19), dont 246 en réanimation et soins critiques (+5) et 3338 décès à l’hôpital (+38 en 3j).

En détail, du 4 février au 8 mars 2021, 388 120 premières doses ont été injectées et 209 712 personnes vaccinées (2 doses), soit 54,5% des bénéficiaires. En pratique, 6,6% de la population, 33% des plus de 75 ans ont reçu une première injection.

Plus de 170 000 tests ont été réalisés ces 7 derniers jours dans la région.

En pratique, plus de 1140 cas positifs (par jour) au Covid-19 ont été signalés aux équipes de l’Assurance Maladie en Occitanie (7 978 cas du 02/03 au 08/03). En moyenne, 5,3 % des tests sont positifs en Occitanie.

Dans l’Hérault, lundi 8 mars, le taux d’incidence était de 176,9 (148,5 le 12 février) avec un taux de positivité de 5,9 (4,4 le 12 février). Pour la Métropole de Montpellier, le taux d’incidence était de 163,7 (104,9 le 12 février). Dans l’Hérault, la part de variant anglais avoisine les 50%. En parallèle, le chiffre national était de 217,2 avec un taux de positivité de 7,26.

À la suite du Ségur de la santé, Olivier Véran annonce 1,236 milliard d’euros d’investissement dans le système de santé en Occitanie sur les 19 milliards investis au niveau national.

Dans le cadre de ce dispositif, l’Occitanie doit bénéficier de 1 236 M€ d’investissement en milieu hospitalier au titre des deux premières enveloppes nationales de 15,5 Md€. Ces dotations hospitalières doivent être complétées de financements spécifiquement dédiés au secteur médico-social et au soutien de projets numériques.

En pratique, 427 M€ doivent servir à l’assainissement financier des  établissements les plus endettés de la région, et 678 M€ permettre de relancer les investissements en santé, moderniser les établissements, développer l’offre de soins, de suite et de réadaptation (SSR) et  améliorer la prise en charge des personnes âgées.

La région Occitanie bénéficie également d’un soutien aux dépenses du quotidien des établissements de santé. Ce sont ainsi 131 M€ qui devraient être consacrés sur trois ans à l’achat ou au remplacement de matériel,  à la réalisation de petits travaux afin d’améliorer les conditions de travail dans les établissements de santé.

Partager l'article :