Télétravail (© Illustration)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

La société Fellowes, fournisseurs des solutions ergonomiques de bureau, a lancé une étude pour évaluer la santé morale et physique des travailleurs de bureau en télétravail. Les résultats sont alarmants : entre stress, sentiment d’isolation, manque d’énergie, et équipements non adaptés, les chiffres méritent d’être mis en lumière.

Un tiers des participants à l’étude affirment se sentir stressés, seuls et isolés (33%). Plus d’un tiers souffrent également de douleurs oculaires (41%), de douleurs au dos (39 %) et de maux de tête (31%).

Seulement la moitié ont un poste de travail à domicile adapté et 12% admettent travailler depuis leur canapé, 4% depuis leur lit et 4% par terre. En télétravail, 42% des personnes interrogées estiment qu’elles doivent être disponibles à tout moment de la journée et 31% se sentent trop occupées pour faire une pause.

49% des répondants affirment également que leur poste de travail à domicile cause plus de douleurs et de tension que leur poste de travail au bureau.

“Le contexte actuel a imposé le télétravail pour une majorité de Français. Malheureusement beaucoup ne sont pas équipés et ne connaissent pas les principes d’installation à leur poste de travail que ce soit au bureau ou en télétravail », explique Yannick Benet, ostéopathe et ergonome.

« Le télétravail a accentué leurs douleurs physiques et a fait prendre conscience des impacts négatifs sur leur santé physique et mentale. Il est donc impératif pour les employeurs d’agir et de proposer un accompagnement global de leurs salariés avec des équipements ergonomiques adaptés ainsi qu’une formation des collaborateurs », préconise-t-il.

L’étude révèle aussi que 33% des répondants pensent que leurs employeurs ne se soucient pas de leur santé mentale. Ces derniers feraient passer la productivité, les résultats et le gain d’argent au-delà de leur bien-être. 41% des gens ne savent pas ou ne comprennent pas pleinement leurs droits en ce qui concerne un environnement de travail à domicile sûr et sain.

Des difficultés à séparer vie privée et vie professionnelle

VOIR AUSSI : Interview de Norbert Mouyal : Burn-Out et remise en question du monde entrepreneurial

54% des participants travaillent plus d’heures lorsqu’ils travaillent à domicile, que lorsqu’ils sont au bureau. Un tiers se sent coupable de faire une pause et 30% sont trop occupés pour la faire. 42% estiment qu’ils doivent être disponibles à tout moment de la journée.

76% se sentiraient plus productifs s’ils avaient un meilleur environnement de travail à domicile, mais 47% précisent que leur employeur ne les a pas aidés à créer un bon environnement de travail. 14% ont demandé du matériel à leur employeur, mais n’ont jamais reçu de réponse, tandis que 9% ont vu leur demande rejetée. 65% des répondants ont même personnellement acheté du matériel de bureau afin de rendre le travail à domicile plus confortable.

Fellowes a interrogé Fabienne Broucaret du webzine « My Happy Job », pour mettre en lumière les conseils à apporter aux employés et employeurs dans le contexte du télétravail.

“La généralisation du télétravail pendant les périodes de confinement, de manière contrainte et souvent à temps complet, a fait ressortir plusieurs risques liés au travail à distance pour la santé physique, mais aussi le bien-être mental des salariés. Ainsi, l’étude de Fellowes confirme l’isolement et le stress ressentis par un nombre important de salariés en télétravail », explique-t-elle.

« Pour y remédier, les entreprises doivent désormais s’intéresser à la qualité de vie en télétravail, et plus seulement au bureau. Cela demande, par exemple, de fixer des horaires clairs, de favoriser le droit à la déconnexion le soir et le week-end, de promouvoir des temps de pause réguliers pendant la journée (au lieu de les pointer du doigt). La pratique sportive peut, elle aussi, être encouragée pour lutter contre la sédentarité et permettre de relâcher la pression. Afin d’aider les salariés à adopter ces bonnes pratiques, la sensibilisation des managers est un élément clé ».

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Covid-19 : Gabriel Attal en visite dans l’Hérault pour défendre la politique du gouvernement

L’Hérault est sévèrement touché par la reprise épidémique (quatrième de France), avec un taux d’incidence de 525 cas pour 100 000 habitants. Alors que la France vient de franchir le...

Cinéma en plein-air : Un mois d’août à Saint-Quentin-la-Poterie

Cet été, les Toiles du Sud et l’Office Culturel proposent quatre projections de films à découvrir en plein air. Le rendez-vous est fixé au Parc Chabrier, près de la place...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LÉGALES