Cyril Métreau, représentant de l'enseignement privé
Cyril Métreau, représentant de l'enseignement privé (©lemouvement)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

N°3649 c’est le projet de loi confortant le respect des principes de la République. Dans son article 21, il est question de l’enseignement. Pour Cyril Métreau représentant de l’enseignement privé, cet article et les suivants « visent à transformer la liberté d’instruction en famille en un régime autoritaire de dérogations extrêmement restreintes et injustes. »

Plus de 1.800 amendements avaient été déposés sur ce projet de loi, lors de la commission spéciale dirigée par l’ancien président de l’Assemblée nationale François de Rugy, avant les débats dans l’hémicycle. Débats qui débutent ce lundi.

VOIR AUSSI [VIDEO] Montpellier, partisans de l’instruction en famille, et projet de loi contre le séparatisme

L’article 21 pose le principe de la scolarisation obligatoire de l’ensemble des enfants aujourd’hui soumis à l’obligation d’instruction, soit les enfants âgés de trois à seize ans. Pour Cyril Métreau : « les articles 21 et suivants visent à transformer la liberté d’instruction en famille en un régime autoritaire de dérogations extrêmement restreintes et injustes, et qui contraint lourdement les libertés d’enseignement. »  Une mobilisation est prévue le 14 février, pour défendre le principe de l’IEF, l’instruction en famille. Une pétition est en ligne, et rassemble plus de 130.000 signataires.

[VIDEO] Interview Cyril Métreau, représentant de l’enseignement privé :

Projet de loi, confortant le respect des principes de la République

Extrait de l’exposé des motifs d’un projet de loi présenté par Gérald Darmanin, ministre de l’intérieur, et par Mme Marlène Schiappa ministre déléguée auprès du ministre de l’intérieur, chargée de la citoyenneté :  « Un entrisme communautariste, insidieux mais puissant, gangrène lentement les fondements de notre société dans certains territoires. Cet entrisme est pour l’essentiel d’inspiration islamiste. Il est la manifestation d’un projet politique conscient, théorisé, politico‑religieux, dont l’ambition est de faire prévaloir des normes religieuses sur la loi commune que nous nous sommes librement donnée. Il enclenche une dynamique séparatiste qui vise à la division.Ce travail de sape concerne de multiples sphères : les quartiers, les services publics et notamment l’école, le tissu associatif, les structures d’exercice du culte. Il s’invite dans le débat public en détournant le sens des mots, des choses, des valeurs et de la mesure. »

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Covid-19 : Gabriel Attal en visite dans l’Hérault pour défendre la politique du gouvernement

L’Hérault est sévèrement touché par la reprise épidémique (quatrième de France), avec un taux d’incidence de 525 cas pour 100 000 habitants. Alors que la France vient de franchir le...

Cinéma en plein-air : Un mois d’août à Saint-Quentin-la-Poterie

Cet été, les Toiles du Sud et l’Office Culturel proposent quatre projections de films à découvrir en plein air. Le rendez-vous est fixé au Parc Chabrier, près de la place...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LÉGALES