Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

L’hydrogène, l’acteur du futur ? L’hydrogène devrait pouvoir répondre aux enjeux essentiels de la transition énergétique. Faut-il encore qu’il soit « vert » et non « gris. »

L’hydrogène est principalement un vecteur énergétique. Même si quelques sources de production d’hydrogène naturel existent, il n’est pas une énergie en tant que telle. Trois techniques de production s’entremêlent. Le raffinage du gaz naturel à la vapeur d’eau est la technique la plus répandue. Aussi la gazéification permet de produire, par combustion, un mélange de CO et d’H2 à partir de charbon, mais c’est une solution qui émet beaucoup de CO2. Enfin, l’hydrogène peut être produit à partir d’eau et d’électricité, c’est l’électrolyse de l’eau. Une possibilité encore peu répandue, car beaucoup plus coûteuse.

Les enjeux de la transition énergétique : l’hydrogène, l’acteur du futur ?

L’hydrogène devrait pouvoir répondre aux enjeux essentiels de la transition énergétique. Décarboner le secteur des transports, décarboner le secteur industriel très consommateur en énergie, et compenser la « fragilité » de la production de certaines énergies renouvelables, grâce à sa capacité de stockage.

L’ambition de l’Occitanie est de devenir la 1re Région à énergie positive pour harmoniser deux objectifs : préserver la qualité de vie, et développer l’emploi du futur. Aujourd’hui, le cap est mis sur les ressources naturelles régionales : la production photovoltaïque, et hydro-électrique, l’éolien et la biomasse. À Montpellier, le projet « Horizon Hydrogène », avec Énergies du Sud envisage de produire et de distribuer de l’hydrogène renouvelable.

« Territoires d’Hydrogène, » dernière date limite au 1er mars 2021

Appel à projets dit « Territoires d’Hydrogène » toujours en cours pour la Région Occitanie avec une dernière date limite de dépôt des dossiers au 1er mars 2021. En effet, la Région encourage le développement de mobilité « hydrogène vert, » sur la base du déploiement de flottes de véhicules professionnels.

Un gaz léger qui risque de peser lourd

Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique et Bruno Le Maire, ministre de l’Économie ont présenté en septembre dernier la stratégie nationale du développement de l’hydrogène. La filière va bénéficier de 7 milliards d’euros d’investissement public sur 10 ans, dont 2 milliards via le plan de relance. Une stratégie qui puise son inspiration dans le plan hydrogène présenté par Nicolas Hulot en juin 2018, alors ministre de la Transition écologique et solidaire.

Un nouveau rôle. L’hydrogène utilisé principalement comme un composant chimique dans l’industrie, peut être vecteur énergétique. Il est aujourd’hui essentiellement fabriqué à partir de pétrole ou de gaz naturel. Il est de fait qualifié de « gris », et véritablement polluant. Nouvelle orientation, il peut être produit grâce à de l’électricité avec un électrolyseur. Nouveau paradigme : si la production de l’électricité utilisée n’a pas émis de gaz à effet de serre, c’est donc un vecteur énergétique sans impact sur le réchauffement climatique. Pour rappel : l’hydrogène est considéré comme « vert » s’il est produit à partir d’énergies renouvelables, et comme « décarboné » s’il est produit à partir d’énergie nucléaire.

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Régionales 2021 : Carole Delga dévoile ses porte-parole

Lancé le 10 mai dernier, l’appel au rassemblement de la gauche écologiste et citoyenne d’Occitanie réunit aujourd’hui plus de 1300 soutiens. L’appel a été  lancé par le Parti Socialiste, le...

Montpellier : « Le 19 mai prochain, ensemble, soyons toutes et tous au rendez-vous de la culture »

Le 19 mai 2021 : à l’occasion de la réouverture des lieux culturels, Montpellier et sa métropole dévoilent les différentes programmations. « Ensemble, soyons toutes et tous au rendez-vous de la...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LÉGALES