Paris, 12 décembre 2020 : manifestant blessé par la police
Paris, 12 décembre 2020 : manifestant blessé par la police

Diffusée en direct sur BFM-TV, l’image d’un homme en sang lors de la manifestation de samedi, à Paris a fait réagir les invités sur le plateau de la chaîne info. Mais la journaliste zélée et désinformée se veut rassurante : « On revient sur ces images que l’on a vues il y a un tout petit instant de cet homme maculé de sang, c’est du maquillage. On vous rassure, pour l’instant pas de blessé. »

Au même moment d’autres images, issues du média Brut via le journaliste Remy Buisine sont diffusées sur les réseaux sociaux, et montrent que l’homme a été pris par une charge de policiers.

 

BFMTV : « c’est du maquillage. On vous rassure, pour l’instant pas de blessé. »

Gros tapage sur les réseaux sociaux, BFMTV va rectifier son information vers 18h, en ces termes : « Au cours de la manifestation, ce samedi à Paris, BFMTV a diffusé en direct les images d’un manifestant jouant de la musique, le visage en sang, au milieu du cortège. Il a été évoqué sur notre antenne qu’il s’agissait de maquillage en raison d’une information erronée. Il n’en était rien : cet homme a bien été frappé par des policiers. »

En image et en son, BFMTV ou les limites du journalisme de plateau : « On revient sur ces images que l’on a vues il y a un tout petit instant de cet homme maculé de sang, c’est du maquillage. On vous rassure, pour l’instant pas de blessé. »

Paradoxe, Marc-Olivier Fogiel se confiait dimanche sur France info : « on ne se pose pas en concurrent de CNews. On fait de l’info, ils font de l’opinion. Ce n’est pas ce qu’on fera. Jamais. » Marc-Olivier Fogiel dirige depuis juillet 2019 le pôle BFMTV, ses déclinaisons régionales, et BFM Business.

Partager l'article :