[Communiqué de presse] La situation judiciaire du président de Nîmes Métropole, Franck Proust, connait un nouvel épisode

Illustration (CR EELV LR)

La situation judiciaire du président de Nîmes Métropole, Franck Proust, connait un nouvel épisode avec le renvoi de l’affaire de la SENIM devant le tribunal correctionnel. Les indices graves et concordants qui ont provoqué sa mise en examen pour trafic  d’influence et favoritisme sont maintenus par cette décision.  

EELV Nîmes est attaché au principe de présomption d’innocence, mais constate que l’image auprès des citoyennes et des citoyens des collectivités que M. Proust représente, est  dégradée par ce renvoi au tribunal correctionnel.

ll n’est pas acceptable que les collectivités dans lesquelles M. Proust est investi d’une mission de représentation publique soient associées à cette procédure.

EELV Nîmes lui demande donc de se mettre en retrait de ses délégations, dans l’intérêt des Nîmois et de l’ensemble des habitants de Nîmes Métropole, le temps que la justice fasse son travail et clarifie ses responsabilités.

EELV Nîmes rappelle son attachement au respect des électrices et des électeurs au nom duquel l’élu se doit de privilégier en toute occasion l’intérêt général.

EELV Nîmes