[Communiqué de presse] COVID au collège : non aux protocoles vides

Collège Marcel Pagnol (CR Illustration)

En se mettant massivement en grève aujourd’hui, les personnels du collège Marcel Pagnol  tiennent à signifier leur colère et leur exaspération face à l’amateurisme qui semble désormais  prévaloir dans l’Education nationale.  

Cet amateurisme s’est tout d’abord traduit par de multiples cafouillages concernant  l’hommage à notre collègue Samuel Paty. La mémoire de cet enseignant, assassiné pour avoir fait  son travail méritait mieux que le mépris ministériel qui nous a tous tous profondément indigné et  affecté.

Cet amateurisme est également réel dans la gestion de la crise sanitaire actuelle au sein  des établissements scolaires.

Face au pseudo protocole sanitaire, les personnels de Marcel Pagnol déconfinent leur  colère. Nous refusons que le collège soit un angle mort de la lutte anti COVID. Il est grand temps  d’écouter ceux qui vivent plutôt que ceux qui disent!

Pour pallier cet amateurisme, les personnels réunis en assemblée exigent :

1) Prendre soin de la santé des personnels, améliorer les conditions de travail 

  • la mise en œuvre d’une médecine du travail digne de ce nom pour les personnels de  l’Education nationale
  • la suppression du jour de carence
  • la généralisation des tests COVID au sein des établissements scolaires
  • accorder la prime REP pour les personnels AESH et AED.

2) Prendre soin de la santé des élèves 

  • le recrutement de personnels supplémentaires pour améliorer l’entretien sanitaires des locaux
  • assurer deux masques par jour à chaque élève
  • prendre la température des élèves à l’entrée du collège.
  • recruter davantage de personnels pour assurer un repas en cantine plus sûr et plus  respectueux des gestes barrières

3) Assurer la continuité du service public de l’éducation nationale 

  • la création de brigades de remplaçants pour les enseignants et les personnels AESH
  • le recrutement d’un technicien informatique à mi-temps
  • le recrutement de personnels supplémentaires pour encadrer les élèves et pour améliorer  l’entretien des locaux
  • Le virus ne faisant pas de différence entre les collèges et les lycées, il faut donc davantage de  cohérence entre les protocoles sanitaires. Les collèges qui le souhaitent doivent pouvoir obtenir  le dédoublement des classes comme pour les lycées.
  • permettre à chaque élève d’avoir accès au matériel informatique pour travailler en distanciel.
  • avoir un temps collectif pour mettre en place une organisation du travail conciliant sécurité  sanitaire et exigences pédagogiques.

Enfin, nous souhaitons davantage de respect de notre ministre : nous n’apprécions plus  d’être informés des décisions concernant notre métier par voie de presse, BFM n’est pas notre  messagerie professionnelle.

Les enseignants du Collège Marcel Pagnol