Sète : Adaptation des services et équipements municipaux

À la suite du reconfinement, la Ville de Sète adapte le fonctionnement des services et équipements municipaux

VOIR AUSSI : Hérault : Quelques numéros, et contacts utiles pour faire face à la crise

Les sites et salles dédiés au secteur association seront désormais fermés. Le secteur culturel se voit malheureusement contraint de fermer ses portes au public : Le Musée Paul Valéry, le Musée International des Arts Modestes, L’Espace Brassens, la Chapelle du Quartier Haut, Le Musée de la Mer, les Archives Municipales, le Phare Saint-Louis, les médiathèques, le Conservatoire et l’Office de Tourisme de Sète sont donc fermés.

Les équipements de sport couverts et de plein air sont fermés au public et à la pratique associative sportive. Cela dit, ils peuvent continuer à accueillir : la pratique d’EPS pour l’enseignement du 1er et 2d degré, les activités périscolaires, l’activité sportive professionnelle de haut niveau (Hall Marty et Stade Bayrou) ainsi que les activités sport santé sur ordonnance.

Les  cérémonies funéraires sont autorisées dans la limite de 30 personnes et les ouvertures des services funéraires et crématoriums sont maintenues. Les mariages sont autorisés avec un maximum de 6 personnes hors mariés et hors personnel. Les cimetières sont ouverts au public, hors cérémonie religieuse.

Restent ouverts : École des Beaux-Arts, parcs et jardins ainsi qu’autres espaces verts aménagés dans les zones urbaines et les plages.

Soutien aux commerces locaux de la ville de Sète 

Si le confinement peut empêcher la propagation du virus, il pourrait aussi mettre en péril le commerce local. Le maire de Sète, François Commeinhesn explique que les maires des 14 communes de Sète se sont réunis le 29 octobre 2020 pour résoudre les problèmes de l’iniquité de certaines dispositions liées au confinement.

Ils visent à redéployer les aides économiques mises en place lors de la première phase de confinement pour apporter un soutien aux entreprises contraintes de fermer leurs portes par un arrêté de fermeture administrative.

Pour le maire, « chacun est « essentiel » dans le maintien de notre économie locale. Chacun est « essentiel » dans la lutte que nous devons mener, tous ensemble, contre l’épidémie qui redouble de violence et il faut accepter cette distanciation imposée qui seule peut donner des résultats. S’il nous appartient d’agir dans un cadre légal, nos collectivités doivent être à l’écoute et en soutien aux commerçants concernés en innovant et en déployant les moyens nécessaires, au côté de nos partenaires consulaires et institutionnels, pour éviter des faillites en série. »