Montpellier-web-commercants
Covid-19 : Le CHU de Montpellier adapte son organisation (CR CDS)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Le CHU de Montpellier a activé le niveau 1 de son plan blanc depuis le 17 septembre. 

VOIR AUSSI : Covid-19 : Le CHU de Montpellier alerte : « l’épidémie est de retour »

Le 8 octobre, le Ministère de la Santé a indiqué que la dégradation de la situation sanitaire pourrait faire craindre, dans les prochains jours, le passage en alerte maximale de la Métropole de Montpellier.

Les capacités d’hospitalisation du CHU sont en forte tension, notamment pour les patients nécessitant une prise en charge en soins critiques.

VOIR AUSSI : Covid-19 : Montpellier, en sursis, avant de possiblement basculer en zone d’alerte maximale

Au 9 octobre, 68 patients atteints de Covid-19 sont hospitalisés au CHU de Montpellier dont 24 dans des services de soins critiques. En parallèle, le niveau d’activité hors Covid-19 reste également très élevé compte tenu, notamment, de l’effet « rattrapage » suite à la déprogrammation des soins pendant la période du confinement.

Face à cet afflue, le CHU mobilise, pour les patients, 40 lits de médecine en maladies infectieuses et tropicales situées à l’hôpital Lapeyronie, 8 lits spécifiques dédiés à l’accueil des personnes âgées fragiles situés à l’hôpital Saint-Eloi, 22 lits de réanimation et 6 lits de soins intensifs.

Le CHU a accru ses capacités de réanimation non Covid-19 de 4 lits supplémentaires, en passant de 16 à 20 lits, la capacité d’hospitalisation du service de réanimation de l’hôpital Saint-Eloi. Sur l’ensemble de ses établissements, le CHU dispose actuellement de 68 lits de réanimation non Covid-19.

À compter du 12 octobre, le CHU de Montpellier fermera 12 salles de bloc opératoire sur un total de 53 salles installées au CHU, soit 22% de ses capacités.

La cellule de crise de l’établissement a pris la décision de poursuivre une politique de déprogrammation, afin de libérer des professionnels exerçant en bloc opératoire pour renforcer les équipes de soins critiques du CHU et de maitriser le nombre de patients ayant besoin d’une hospitalisation en service de soins critiques en aval d’une intervention chirurgicale

Les patients dont l’intervention est reportée seront contactés directement par le secrétariat médical du service concerné. Dans le cas où les patients ne seront pas recontactés, cela signifie que leur prise en charge au CHU de Montpellier est maintenue. Il n’est pas nécessaire que les patients prennent contact avec le CHU de Montpellier pour vérifier leur maintien ou l’annulation de leur intervention.

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

[VIDÉO] Montpellier maintient la pression contre la loi Sécurité globale

[VIDÉO] De façon inhabituelle, le point de départ de cette manifestation avait été donné au cœur du quartier populaire de la Paillade à Montpellier. Mais quelque soit le point de...

Michel Arrouy, site Exxon Mobil et développement durable

[VIDEO] Frontignan Exxon Mobil, Michel Arrouy : « On est passé d’un combat à un véritable partenariat »

Développement durable et économique, avec le chantier de test de dépollution de l’ancienne raffinerie Exxon Mobil, Michel Arrouy le maire de Frontignan la Peyrade l’affirme : « on est passé d’un...

ANNONCES - PUB
VIDEO, INTERVIEW, EMISSIONS​
LES PLUS LUS