COVID-19 Épidémie. « Nous sommes dans une phase d’aggravation depuis plusieurs semaines de la circulation du virus« , a reconnu le ministre de la Santé, Olivier Véran ce jeudi soir.

Une évolution « très préoccupante » dans plusieurs métropoles comme à Lille, Lyon, Grenoble, Toulouse et Saint-Étienne, « avec une dégradation des taux d’incidence, mais aussi en termes de pression sur les services de réanimation. » Le ministre de la Santé a prévenu : « si les mesures ne produisent pas suffisamment d’effet sur la situation épidémique, nous pourrions être conduits à placer ces territoires en zone d’alerte maximale. »

Le virus circule encore trop vite

En France, plus de 13 millions de tests PCR réalisés

Depuis le début de l’épidémie en France, « plus de 13 millions de tests PCR ont été réalisés« , a expliqué Olivier Véran ce jeudi soir, précisant : « des efforts de diagnostic sans précédent ont été déployés. » Le ministre s’est aussi félicité que « 75% des tests sont rendus en moins de 48 heures. »

Montpellier : Michaël Delafosse « Nous sommes dans la deuxième vague »

Lors de la conférence de presse pour le lancement de FUTURAPOLIS Santé à Montpellier, Michaël Delafosse maire et président de Montpellier Méditerranée Métropole interrogé sur la situation a tenu à préciser : « Nous sommes dans la deuxième vague. Elle est moins brutale, mais elle est plus pernicieuse, plus progressive […] Les chiffres sont là. Ils ne sont pas bons, ils sont moins pire qu’ailleurs, mais ils nous appellent tous à la responsabilité. »

Ministère des Solidarités et de la Santé point hebdomadaire d’Olivier Véran sur la stratégie de lutte contre la COVID19 :