[VIDEO] Avec Cinemed, Montpellier se transforme en Hollywood, l’espace d’une semaine

Avec Cinemed, Montpellier se transforme en Hollywood, l'espace d'une semaine (CR Cinemed)

« On a maintenu un festival de très bonne qualité, malgré la situation sanitaire très compliquée ». Il avait de quoi être fier, satisfait mercredi matin Christophe Leparc, le patron du Festival Cinemed. Et pour cause, malgré la Covid, l’édition 2020 a très fière allure ! 

VOIR AUSSI : Sète : « Jamais trop Thau » pour la préservation de l’étang

Rarement point presse aura été aussi cohérent et fluide que celui organisé pour le lancement de la 42e édition du Cinemed, dans le superbe auditorium du musée Fabre de Montpellier, mercredi 30 septembre.

Tous deux souriants, debout sur la scène, Eric Penso, Maire de Clapiers, Vice-président à la Culture et au Patrimoine au sein de Montpellier Méditerranée Métropole et Eric Leparc, Directeur du prestigieux festival héraultais, se sont habilement répartis les rôles. Au vice-président le mot d’accueil, rappelant de façon sibylline le soutien constant de la Ville de Montpellier et de la Métropole de Montpellier depuis 4 décennies ; au patron du festival, l’honneur de détailler le budget, les jurys, la programmation et tout le déroulement de l’édition 2020.

Grillant délicatement la politesse de quelques minutes à Michaël Delafosse, son chef qui tenait ce midi même un point presse sur la situation économique du territoire, Eric Penso a annoncé devant un important parterre de journalistes régionaux que « la collectivité soutiendra dans les prochaines semaines plus que jamais, les structures culturelles du territoire qui sont aujourd’hui en difficulté vis à vis de la Covid »

VOIR AUSSI : Métropole de Montpellier : Nouvelles mesures d’accompagnement, face au Covid-19

Emmanuelle Béart, Grand Corps Malade, Franck Dubosc, Alexandra Lamy…… Les noms des personnalités annoncées présentes au cœur de l’Hérault dans moins de 3 semaines ont de quoi faire saliver.

Annoncé pour se dérouler du 16 au 24 octobre prochain, le festival Cinemed semble ne pas souffrir démesurément d’une situation sanitaire « très compliquée » comme l’a reconnu, honnêtement, Christophe Leparc. Ce dernier a martelé ce qui semble être le leitmotiv, le slogan plus ou moins avoué de l’édition 2020 « Venez masqués, on s’occupe du reste ! »

Un peu moins de films, à cause de la Covid

« Habituellement, on projette chaque année entre 250 et 260 films durant le festival. Cette année, on dépasse à peine les 150/160 films diffusés durant le Cinemed », reconnaît, lucide, Christophe Leparc. Là où le grand public pourrait penser que l’on diffuse moins de films, car il y aura moins de gens présents pour les voir, l’argument est balayé d’un revers de main par l’homme fort du festival. « Nous avons dû respecter certaines contraintes imposées par la situation et notamment les durées entre deux séances pour que la salle soit parfaitement nettoyée par des équipes spécialisées entre deux films. On ne prend aucun risque avec la santé des cinéphiles » claque le directeur du Festival, sous le regard approbateur d’Henri Talvat, Président d’Honneur de Cinemed.

Moins de partenaires privés, mais un soutien constant des collectivités

Soucieux d’être le plus transparent possible, l’homme fort du festival héraultais a répondu sans ambages, aux questions des journalistes sur les financements et les mécènes de l’évènement héraultais. « Je profite de votre question pour remercier encore les soutiens constants de la Métropole de Montpellier ainsi que de la Ville. Ces deux collectivités représentent 40 à 45% du budget total. Je veux aussi remercier chaleureusement la Région Occitanie et sa Présidente Carole Delga qui continue de soutenir notre travail et le festival », a énuméré Christophe Leparc avant de regretter que « cette année, nous ayons moins d’entreprises et de partenaires privés, de mécènes. Donc, l’apport, la présence des collectivités est d’autant plus importante et je les remercie à nouveau ».

« L’affiche de cette édition est un authentique pied de nez à l’ambiance générale et à la Covid. On y retrouve une Claudia Cardinale éblouissante, radieuse, vraiment rayonnante, entourée d’hommes en noir, tous avec le visage fermé. On veut continuer de vivre malgré tout ça, alors bon Festival à toutes et à tous ! » a malicieusement conclu Christophe Leparc. Désormais, rendez-vous est pris pour la cérémonie d’ouverture au Corum le 16 octobre prochain à 20h30 précises, avec le film « L’Homme qui a vendu sa peau » de Kaouther Ben Hania, avec dans la distribution, la séduisante actrice transalpine Monica Bellucci. Maintenant, place aux artistes !

Plus d’infos sur le site du festival : https://www.cinemed.tm.fr/
Réservations : https://billetterie.cinemed.tm.fr/index.php/billetterie/