[DIRECT] Ce dimanche, 87 000 grands électeurs ont voté pour le renouvellement de la moitié des sièges du Sénat : 172 sièges sur 348. La droite et le centre conservent la majorité. Les verts confirment une percée à la Haute assemblée.

VOIR AUSSI : Hérault : Bourgi, Grand, Bilhac et Cabanel sont élus sénateurs

Ce dimanche, le Sénat, comme tous les trois ans, était renouvelé pour moitié au suffrage universel indirect. En raison de la crise sanitaire, ce sont seulement 172 des 178 sénateurs de la série 2 (élus en 2014) qui jouaient leurs places. L’élection de six sénateurs des Français établis hors de France a été repoussée d’un an.

Dans les départements les moins peuplés, ceux ou seulement un ou deux sénateurs seront élus, le scrutin est majoritaire avec un premier tour qui s’est déroulé de 8h30 à 11h30, et le second tour de 15h30 à 17h30. Dans les départements les plus peuplés (au moins trois sénateurs), comme dans l’Hérault et le Gard, le scrutin proportionnel s’appliquait, avec un scrutin ouvert de 8h30 à 17h30.

Le Sénat et la Droite pèseront-ils sur les prochains scrutins ?

Le Sénat, comme l’Assemblée nationale, vote la loi et contrôle l’action du gouvernement. Les sénateurs assurent en outre la représentation des collectivités territoriales. 1453 candidats étaient en lice cette année.

3 ans déjà que les relations entre le Sénat et l’exécutif sont houleuses : l’intransigeance sur l’affaire Benalla en est un marqueur fort, et aujourd’hui avec l’enquête sur la gestion de la crise sanitaire, l’exécutif est à nouveau en ligne de mire.

Du côté des écologistes, la sénatrice écologiste Esther Benbassa annonce déjà la formation d’un groupe écologiste.