[EN DIRECT] Dans l’Hérault, peu ou pas de surprises.

VOIR AUSSI : Hérault : Zone alerte renforcée, la Préfecture précise les mesures

https://twitter.com/Prefet34/status/1310269344602099717?s=20

Ce dimanche, ils étaient 14 listes et 84 candidats sur la ligne de départ. Avec 4 sièges à pourvoir et 2556 électeurs sénatoriaux, le jeu était ouvert, ou presque.

HÉRAULT : RÉSULTATS DES SÉNATORIALES 2020

Hussein BOURGI (LSOC) - Tous unis pour l'Hérault! (561 voix) - 1 élu
22.65%
Jean-Pierre GRAND (sortant) (LLR) - Liste d'Union Républicaine (420 voix) - 1 élu
16.96%
Christian BILHAC (LDVG) - Pour défendre la commune, socle de la République (356 voix) - 1 élu
14.37%
Henri CABANEL (sortant) (LDVG) - Pour l'Hérault, une parole, des actes (315 voix) - 1 élu
12.72%
Joseph FRANCIS (LDVD) - LES TERRITOIRES DE L'HERAULT (234 voix)
9.45%
Zina BOURGUET (LVEC) - ECOLOGIE ET TERRITOIRES D'HERAULT (149 voix)
6.02%
Agnès CONSTANT (sortant) (LDIV) - ENSEMBLE POUR L'HERAULT, la voix du Bon Sens (136 voix)
5.49%
Franck MANOGIL (LRN) - LISTE LOCALISTE PRESENTEE PAR LE RASSEMBLEMENT NATIONAL POUR LE REEQUILIBRAGE TERRITORIAL (118 voix)
4.76%
Eric BRINGUIER (LCOM) - Liste présentée par le Parti Communisre Français (84 voix)
3.39%
Marie-Agnès SIBERTIN-BLANC (LDVD) L'HERAULT DEMAIN (44 voix)
1.78%
Florence MEDINA (LDVD) - REPONDRE A VOS ATTENTES (18 voix)
0.73%
Ilhem GOULLI (LDVC) - Hérault en mouvement! "Ecologie et Patrimoine" (17 voix)
0.69%
Patrick Ladislav MAURICE (LDVG) - L'Hérault pour inventer une écologie qui nous réunit (13 voix)
0.52%
Jacques DANDINE (LDVC) - Modernisation-Réorganisation-Solidarisme-Labellisation pour l'Hérault (12 voix)
0.48%

Dans le Gard, désignés par 1 910 électeurs sénatoriaux, Vivette Lopez est réélue avec 36,19 % (672 voix), suivie de Laurent Burgoa, adjoint au maire de Nîmes, second sur la liste et du président du Conseil Départemental du Gard, Denis Bouad, avec 35,7% des suffrages (663 voix).

Ce dimanche, le Sénat, comme tous les trois ans, était renouvelé pour moitié au suffrage universel indirect. En raison de la crise sanitaire, ce sont seulement 172 des 178 sénateurs de la série 2 (élus en 2014) qui jouaient leurs places. L’élection de six sénateurs des Français établis hors de France a été repoussée d’un an.