[Communiqué de presse] Non au COM, oui aux communs!

Illustration France insoumise (CR LFI)

Le projet du Contournement Ouest Montpelliérain (COM) est une nouvelle occasion  manquée de répondre à l’urgence climatique à laquelle sont confrontés de plus en plus  durement notre ville et notre territoire (sécheresses, inondations, canicules, incendies…) 

Le COM, censé répondre à une réelle problématique, celle de l’engorgement automobile  dans l’ouest de l’agglomération, s’inscrit dans une logique de l’ancien monde : après la  création du LIEN et le dédoublement de l’A9, il s’agit encore une fois de faire la part belle à  la voiture individuelle en créant de lourdes et coûteuses infrastructures routières.

Oui à la ceinture verte, non à la ceinture noire !  

Ce projet induira davantage de trafic routier, donc plus de pollution (air, sol, eau, niveau  sonore, pollution visuelle). Il entraînera la destruction de terres agricoles ainsi que  l’artificialisation et l’imperméabilisation des sols aggravant les phénomènes d’inondation.

Si la cohérence du réseau routier est mise à mal par l’absence de liaison entre l’A750 et  l’A709, des solutions plus raisonnables doivent être exigées pour fluidifier les mobilités :  relance du fret ferroviaire (actuellement pas un gramme de marchandise n’arrive ou ne  quitte la métropole par le rail !); extension et généralisation de la gratuité des transports  collectifs ; rattrapage du retard montpelliérain dans les infrastructures cyclables ;  planification du co-voiturage…

L’objectif ne doit être ni de prévoir l’augmentation du trafic routier, ni de le maintenir,  mais de tout mettre en œuvre pour en planifier sa réduction, tel que le préconisent  d’ailleurs déjà les accords de Paris (COP21) et la loi LOM.

En conséquence, la France Insoumise encourage les citoyens à s’exprimer avant le 7  septembre sur l’enquête publique en ligne pour exiger le retrait du projet et affecter son  financement à des mobilités plus cohérentes avec les enjeux écologiques et sociaux actuels.

L’urgence climatique est là, affrontons-la avec sérieux.  

La France insoumise Montpellier