L’opération « sécurité en mer » organisée par la direction départementale des territoires et de la mer de l’Hérault (DDTM34) à la Grande-Motte sous l’autorité de la préfecture maritime veut marquer les esprits, et faire prendre conscience du besoin d’information et de formation, pour toutes les activités nautiques.

Préparation, Équipement, Alerte : PEA

Préparation, Équipement, Alerte : PEA. 3 lettres et 3 mots à retenir, pour créer des automatismes, de bons réflexes qui permettent d’établir une rapide check liste de ce qu’il faut faire, et de ce qu’il faut toujours savoir, avant de prendre la mer, même pour une simple promenade. La sécurité, c’est la première des compétences à maîtriser, surtout pour les usagers occasionnels.

Prévention et sensibilisation

C’est avec cet état d’esprit prévention et sensibilisation, que l’opération « sécurité en mer » s’est déroulée sur la journée du 28 juillet 2020 en partant du port de la Grande-Motte. La gendarmerie maritime, l’unité territoriale des affaires maritimes et les douanes se sont déployées dans la baie d’Aigues-Mortes, avec au total 102 contrôles, 20 infractions relevées, et 11 procès-verbaux dressés.

L’accent a été mis sur la prévention et la sensibilisation des usagers, pour les placer en situation de responsabilité : les rendre acteurs de leur sécurité, et le cas échéant acteurs opérationnels de leur sauvetage.

Laurent Cassius, administrateur des affaires maritimes, rappelle que « la Méditerranée, c’est une mer presque fermée qui réagit énormément aux vents, » entre Mistral et Tramontane, le risque est bien réel pour les marins saisonniers.

[VIDEO] Interview Laurent Cassius, administrateur des affaires maritimes :

[VIDEO] Embarquement avec la brigade nautique de Marseillan :

Mémo à utiliser sans restriction : PEA, l’assurance vie en mer

Préparation

  • Consulter les conditions météorologiques avant de partir
  • Laisser des éléments à un proche à terre (parcours prévu, durée de la sortie, caractéristiques et équipement de l’embarcation)
  • Avoir une bonne connaissance de l’activité
  • Avoir une bonne connaissance du milieu
  • Avoir une bonne connaissance de sa condition physique

Équipement

  • Préparer son équipement, matériel nécessaire à sa sécurité (gilets/EFI Équipement de flottabilité individuelle), c’est la ceinture de sécurité de l’usager ou du marin.
  • Vérifier que le téléphone portable est bien chargé
  • Vérifier que la VHF fonctionne sur une embarcation

Alerte

  • Le 196, numéro unique, gratuit et permanent pour contacter le CROSS par téléphone. 24h/24h des professionnels du sauvetage ; le 16 sur la VHF.
  • Moyen adapté et maîtrisé (VHF – téléphone portable – Signaux pyrotechniques) avant qu’il ne soit trop tard (avant la nuit), donner des informations pertinentes (position, lieu), ne pas abuser des fausses alertes (fusée)
  • Être aperçu : disposer d’un moyen de signalisation lumineux qu’il faut avoir sur soi ; vêtement de couleur vive, moyen de signalement : bâton luminescent, lampe flash individuelle pour VNM, planche à voile, kytesurf, kayak)