Macron et les médias cherchent à détourner le regard des causes des problèmes : nous ne tomberons pas dans le panneau !

Depuis quelques jours, le gouvernement et plusieurs médias ont lancé une offensive sur le terrain de l’insécurité, en s’appuyant sur des affaires sordides ainsi que des règlements de compte entre bandes de délinquants.

Darmanin, un anti-Gilets Jaunes notoire, copie de Macron en plus médiocre encore, s’agite dans tous les sens sur le thème de  l’insécurité.

Le but de tout cela est bien entendu de ressouder une partie de la population avec l’État, puisqu’il déclare : « Ma vision est celle des Français de bon sens : les policiers et les gendarmes nous protègent ».

Pendant des mois, nous rappelons qu’avec bon sens, les Gilets Jaunes disaient : « La police nous protège, ça crève les yeux ». Avec bon sens, nous savions aussi que les ordres venaient d’en haut.

Ne nous y trompons pas : ce tournant médiatique arrive au moment des plans de licenciement, du refus de répondre aux revendications des personnels hospitaliers, à la transformation de l’école et des universités en grand site internet, etc.

Au moment où des millions de travailleurs vont se retrouver avec la seule alternative sous forme de chantage « baisse des salaires ou licenciements », où des centaines de milliers d’emplois sont menacés, cette offensive médiatique est là pour nous faire oublier les vrais problèmes et tenter de détourner notre regard.

Les vrais problèmes, c’est qu’une société sans droits, sans services publics, sans solidarité, sans égalité, engendre toujours la misère avec son lot d’horreurs et d’histoires sordides. La pauvreté engendre la délinquance, le délitement des liens, la folie, la violence…

Et pourquoi y a-t-il augmentation de la misère et de la pauvreté ?

La réponse, les Gilets Jaunes la connaissent : c’est parce que l’oligarchie financière, les grands patrons du CAC, depuis des décennies, exigent que les droits que nous avons gagnés de haute lutte disparaissent. Dans cette œuvre, Macron et son gouvernement sont indéniablement les meilleurs, même si les Hollande, Valls, Sarkozy et leurs rejetons locaux, gratte-papiers des collectivités locales, n’ont pas démérité non plus.

Le seul responsable du cours actuel de la désagrégation de notre société, c’est le gouvernement qui de manière constante et déterminée détruit nos acquis, nos droits, nos retraites, nos services, notre tissu industriel, pour satisfaire les appétits insatiables du grand capital.

Alors Darmanin et Macron, on vous a démasqués : vous qui demandez que l’on soutienne l’État, la police et votre gouvernement ravageur, qui accusez telle ou telle catégorie de population et telle ou telle religion, on a un message pour vous.

Le message est le suivant : on connait votre rôle dans la destruction massive des forces vives de la France. Vous parviendrez à donner le change aux puissants, à vos amis banquiers et à la jet-set (qui d’ailleurs ne souffrent pas beaucoup de la délinquance dans leurs villas bien gardées), mais les citoyens de bon sens ne tombent pas dans le panneau et se mobilisent de manière forte et déterminée.

Bien tenté, mais la lutte continue ! Restons unis !

Convergence 34
Montpellier, le 25 juillet 2020