[Communiqué de presse] Manifestation en solidarité interdite par la Préfecture de l’Hérault !

Manifestation en solidarité interdite par la Préfecture de l’Hérault ! Remise en cause de la liberté de manifester : un grave danger pour la jeunesse, les salariés et les organisations. 

La Préfecture de l’Hérault a décidé d’interdire la manifestation en solidarité avec la Palestine, appelée par 14 organisations. La manifestation, prévue pour ce samedi 27 juin à 16h30 sur la Place de la Comédie, entendait condamner l’annexion des territoires Palestiniens. Elle est donc annulée.

S’installe dans le pays entier un état où le droit de manifester est remis en cause de manière permanente. Cette vague a commencé par Bernard Cazeneuve, ministre PS sous Hollande/Valls qui avait tenté de faire interdire une manifestation syndicale contre la loi El Khomri. Dans ce sillon réactionnaire, Macron a franchi un cap en décidant de réprimer dans le sang les Gilets Jaunes, d’interdire leurs manifestations. Profitant du COVID, tous les rassemblements, même les plus anodins comme celui des Gilets Jaunes du rond point des Près d’Arènes le 11 mai, où plusieurs d’entre eux ont été verbalisés, et dont le crime a été de diffuser des tracts sur un rond point.

Remarquons à ce sujet, que les 3 candidats aux élections municipales, pourtant peu avares de commentaires en tout genre sur l’actualité des rues de Montpellier, n’ont strictement rien à dire quant à ces questions et n’ont jamais émis la moindre protestation contre la répression en direction des Gilets Jaunes ou contre l’interdiction de la manifestation en solidarité avec la Palestine.

Il s’agit d’instaurer un climat où la remise en cause des libertés est banalisée. Ne nous y trompons pas : si les jeunes et les personnels hospitaliers ont pu manifester, ce n’est pas par clémence du gouvernement, c’est que celui ci ne peut pas s’opposer de front à ces rassemblements de jeunes ou aux organisations syndicales. Cependant, ces attaques se retourneront contre les organisations, y compris envers celles dont les dirigeants cherchent à montrer un visage conciliant et raisonnable.

Cette logique répressive nous menace tous. 

Aussi, nous soutenons les initiateurs de la manifestation montpelliéraine en solidarité avec la Palestine, et nous serons présent à la manifestation quand elle sera reprogrammée.

Parti Ouvrier Indépendant
Comité de Montpellier