Action Logement met à disposition des salariés confrontés à une perte de revenus, un dispositif d’aides financières pour leur permettre de payer leur loyer, ou bien leur prêt immobilier. 

En concertation avec Julien Denormandie, le ministre chargé de la Ville et du Logement, cette nouvelle aide vient compléter les dispositifs publics d’aide aux impayés de loyers déjà existants.

Ce dispositif, doté de 100 millions d’euros mobilisés par Action Logement, est effectif avec effet rétroactif à compter du 1er avril 2020. La volonté est d’apporter une réponse rapide aux personnes fragilisées par les conséquences de la situation sanitaire exceptionnelle et met en oeuvre concrètement ses valeurs de solidarité et d’entraide, illustrant ainsi son utilité sociale.

Cette mesure concerne les locataires du parc privé, social et intermédiaire, les locataires de résidence collective d’hébergement (hors Crous) et les ménages accédant à la propriété.

Qui peut être aidé ? Tous les salariés du secteur privé, quelle que soient leur ancienneté, et la nature de leur contrat de travail qui ont eu à subir une baisse de leurs revenus d’au moins 15% à la suite de la mise en place de mesure de chômage partiel ou une hausse significative de leurs dépenses. Sont aussi concernés les demandeurs d’emploi et les salariés ayant eu à connaitre des surcoûts de loyer du fait de la crise sanitaire en maintenant une double résidence pour motif professionnel.

Les modalités : il s’agit d’une aide forfaitaire de 150€ mensuelle pendant une durée maximum de 2 mois, pour les salariés éligibles, dont les ressources sont inférieures à 1,5 SMIC. À noter, une seule aide par ménage peut être accordée.

Renseignements : soit via le service social de votre entreprise, soit directement sur le site d’Action Logement dans les trois mois qui suivent la première baisse de revenu ou bien contactez la plateforme “SOS loyers impayés”  : 0 805 16 00 75.