Philippe Saurel annonce 18 millions d’euros d’aides avec la CCI et la Chambre de l’Artisanat

Philippe Saurel annonce 18 millions d'euros d'aides (CR - Christophe Ruiz - Ville et Métropole de Montpellier)

Pour sa première conférence de presse post-confinement, Philippe Saurel était entouré d’André Deljarry, charismatique Président de la Chambre de Commerce et de l’Industrie de l’Hérault, et de Christian Poujol, Président de la Chambre de l’Artisanat de l’Hérault . Les trois hommes venaient présenter la 3e phase d’aides pour soutenir l’économie locale. Vaste chantier.

« On commence seulement à voir les premières conséquences de la crise économique naissante et qui vient en plus de la crise sanitaire », déplore André Deljarry, patron de la CCI de l’Hérault et Vice-Président de la CCI Occitanie aux côtés du toulousain Alain Di Crescenzo, et premier à prendre la parole devant un important parterre de journalistes.

Ceux-ci, toujours friands d’annonces fortes et de chiffres, ne sont pas venus pour rien. Soucieux de prendre la parole en dernier pour laisser à ses deux voisins d’estrade, le soin de détailler les premières graves conséquences de la crise économique naissante, Philippe Saurel, Président de Montpellier Métropole et Maire de Montpellier, a détaillé pléthore d’aides et de chiffres.

Des exonérations à gogo pour relancer l’économie locale 

« Nous avons décidé de l’exonération des droits pour les terrasses dans Montpellier jusqu’à la fin de l’année 2020 » annonce Philippe Saurel avant d’ajouter que « dans la mesure du possible et dans le respect des impératifs de sécurité, les cafetiers montpelliérains seront aussi autorisés à étendre leurs terrasses pour pouvoir accueillir davantage de clients ». Pas certains de pouvoir survivre aux semaines de confinement, les cafetiers devraient apprécier de telles annonces. Ces dernières représentent un coût de 1,2 million d’euros sur une année entière, toujours selon l’édile de Montpellier.

Comme les terrasses pour les bars de la ville, les taxis vont, eux aussi, être aidés. « Après les avoir longuement rencontrés hier matin (mardi 2 juin) en présence de Véronique Pérez, adjointe au commerce, il a été décidé que les chauffeurs de taxi de la ville vont bénéficier d’une exonération des redevances de stationnement sur 3 trimestres de cette année 2020 », a annoncé l’actuel maire de Montpellier, précisant qu’une telle décision a été prise en concertation avec la CCI et la CMA de l’Hérault. 

Faire vite revenir les touristes, et sauver la saison estivale à venir ! 

Dans une ville comme Montpellier, le tourisme représente un poids économique majeur et les trois hommes le savent bien. Sur ce sujet sensible, c’est le Président de Montpellier Métropole qui fait les annonces, sous le regard approbateur d’André Deljarry et de Christian Poujol.

Destination Montpellier

« Une vaste campagne de communication baptisée « Destination Montpellier » sera prochainement lancée pour inciter les touristes à revenir découvrir notre territoire. Le coût de la campagne est chiffré à 150 000 euros », a dévoilé l’actuel maire de Montpellier.

Par ailleurs, Philippe Saurel a annoncé que « les entreprises dans le domaine du tourisme bénéficieront d’un abattement des 2/3 de la Cotisation Foncière des Entreprises (CFE). Cela correspond à l’une des annonces du vaste plan national pour le Tourisme, dévoilé par Edouard Philippe, Premier ministre, le 14 mai dernier.

« J’ai gardé le meilleur pour la fin », annonce, tout sourire, Philippe Saurel en fin de point presse, et pour cause. « Il a été décidé que la ville de Montpellier se doit d’accompagner les familles les plus précaires et les enfants de ces familles. Nous allons proposer une aide concrète de 100 euros par enfant de moins de 20 ans pour les familles intégrant les quatre premières tranches du quotient familial de la Caisse d’Allocations Familiales. Cela a été rendu possible avec l’aide logistique de la Caisse de l’Hérault ». Dans les chiffres, cette décision concerne 17 000 foyers et pas moins de 35 000 enfants à charge.    

Une décision qui, en période électorale, risque de faire jaser dès les prochaines semaines, à moins d’un mois du second tour des municipales, où Philippe Saurel est candidat pour un deuxième mandat.