Le pape souhaite un cessez-le-feu mondial, et propose d’annuler la dette des pays les plus pauvres. Jour 27, d’une situation inédite d’urgence, face à un fléau qui frappe toute la planète : Covid-19, apparu au mois de décembre 2019 en Chine.

VOIR : Évolution des cas de Covid-19 en temps réel dans le monde

Le joug économique

Confinement respecté par le chef de l’Église catholique, en restant dans la basilique Saint-Pierre pour sa bénédiction urbi et orbi. Pour le traditionnel message de Pâques, prononcé ce dimanche 12 avril 2020 : le joug économique était dans la ligne de mire du Pape François. Abolition de la dette pour les pays les plus pauvres et « cessez-le-feu mondial, » avec à noter : l’arrêt de la fabrication des armes. Ce sont les deux demandes principales du pape, lors de son traditionnel message de Pâques, prononcé ce dimanche 12 avril 2020.

 

« La contagion de l’espérance »

 

La bonne nouvelle de la résurrection est un « autre type de contagion » selon le Pape, «  la contagion de l’espérance ». Dans ce contexte de pandémie de coronavirus, son jeu de mots veut, dit-il, porter une « victoire de l’amour sur la racine du mal. » Reste à souhaiter que la contagion de l’action succède à la contagion de l’espérance qui n’a trop souvent pour seule vertu, que de stagner dans l’immobilisme avec bonne conscience. Ensuite rassurant, ou pas : « mais le Seigneur ne nous a pas laissés seuls ! Restant unis dans la prière, nous sommes certains qu’il a mis la main sur nous,» reconnaît François. Puis il a aussi poussé ce cri : « indifférence, égoïsme, division, oubli ne sont pas vraiment les paroles que nous voulons entendre en ce temps. Nous voulons les bannir en tout temps ! » Une référence a été faite sur le passé peu glorieux de l’Europe : « il est plus urgent que jamaisque les rivalités ne reprennent pas vigueur. »

 

Boris Johnson est sorti de l’hôpital

 

Boris Johnson est sorti de l’hôpital. Il ne reprendra pas immédiatement son travail et il va poursuivre sa convalescence dans sa résidence du nord de Londres, à Chequers. Le Premier ministre britannique a été traité pendant une semaine, après avoir été contaminé par le coronavirus : Covid-19. Boris Johnson a remercié les soignants : « je leur dois la vie.»

 

Appli StopCovid, le gouvernement français n’exclut pas l’aide d’Apple et de Google

 

À savoir : le gouvernement travaille sur une application qui porte le nom de StopCovid capable d’utiliser la fonctionnalité Bluetooth d’une portée de 25 à 30m pour détecter les autres smartphones à proximité. La liste des détectés liés à chaque machine serait ensuite enregistrée de façon anonyme dit-on, afin que chaque smartphone possède un historique des appareils détectés à proximité.

 

L’idée : si l’on croise un utilisateur déclaré positif au Covid-19, une alerte serait envoyée à ceux qui ont été à sa portée. Ainsi ils pourront prendre les dispositions de confinement appropriées.

 

Les solutions proposées par Apple et Google excellent sur ce système de détection par Bluetooth. Des solutions « plugins » ou « API » qui peuvent s’additionner en surcouche à toute application gouvernementale, comme l’appli française : StopCovid.