Beaucaire, le 8 avril 2020

Madame la Présidente,

La crise sanitaire du COVID-19 que traverse notre pays a aussi de lourdes conséquences pour notre économie.

C’est pourquoi les Conseillers régionaux du Rassemblement National n’ont pas hésité à soutenir le 3 avril dernier, en Commission Permanente, votre plan économique d’urgence régionale rédigé et voté dans de très brefs délais.

Dans ce plan d’urgence, un secteur d’activité important n’est pas nommé : celui de la bouvine. Or, dans le Gard et l’Hérault notamment, cette activité est essentielle à la vie de nos villes et villages. Aujourd’hui, la saison taurine est déjà tronquée, voire menacée si la crise se prolonge. Beaucoup d’animations taurines de rue sont aussi annulées pour avril, mai et probablement pour une grande partie de l’été. Il ne faudrait pas que la crise du COVID-19 mette le coup de grâce à ce secteur d’activité et à nos manades, déjà en très grande difficulté (le groupe RN au conseil régional vous avait d’ailleurs déjà sensibilisée en décembre dernier en séance plénière sur la hausse brutale du montant des assurances des manadiers en vous demandant d’intervenir). La bouvine est un secteur économique clé qui fait partie de l’identité de notre région, de sa culture et qui est important pour l’économie régionale, l’écologie et le lien social.

C’est pourquoi, Madame la Présidente, les élus RN du Gard et de l’Hérault vous demandent un soutien spécifique en faveur des professionnels de la bouvine menacés par cette crise du COVID-19.

Nous vous proposons donc l’ajout d’une 23ème mesure au premier plan régional d’urgence sanitaire, économique et solidaire, entièrement dédiée à la bouvine, sur le modèle de la mesure n°18 (à destination des secteurs de la pêche et portuaire) avec la création d’un « fonds de solidarité bouvine » ambitieux et à la hauteur des nouveaux enjeux et du péril qui menace nos manadiers du fait de l’annulation obligatoire de nombreux événements. Nous ne devons pas être dans la demi-mesure s’agissant du soutien à ces activités qui ont aujourd’hui besoin du Conseil régional. Pour garantir l’efficacité des dispositifs et éviter tout frein bureaucratique, les critères d’éligibilité devront être larges et inclusifs. Le dossier de demande devra être également simple à monter afin de répondre à l’urgence de la situation.

Madame la Présidente, vous avez présenté, par le passé, un plan en faveur de la Camargue que nous avions soutenu. Le Conseil régional d’Occitanie se doit aujourd’hui d’amplifier son soutien par un soutien spécifique franc et massif aux professionnels de la bouvine en lien avec le COVID- 19 afin de sauvegarder nos traditions taurines et un domaine économique important et très cher au cœur des habitants de notre région.

Nous vous prions d’agréer, Madame la Présidente, l’expression de nos salutations distinguées.

Julien SANCHEZ, Maire de Beaucaire, Président du Groupe RN au conseil régional

France JAMET, Député Français au Parlement Européen, Conseillère régionale
Gilbert COLLARD
, Député Français au Parlement Européen
Nicolas MEIZONNET, Député du Gard

Les Conseillers régionaux des départements du Gard et de l’Hérault : Anne-Marie COLLARD, Laurence GARDET, Julia PLANE, Myriam ROQUES, Monique TEZENAS DU MONTCEL, Lauriane TROISE, Gilles ARDINAT, Gilles DONADA, François GAUBERT, Yoann GILLET, Gérard MAURIN, Jean-Louis MEIZONNET, Gérard PRATO,

Et l’ensemble des Conseillers départementaux et des élus municipaux RN du Gard et de l’Hérault.