Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

M. Fournier déclare le 3 mars ne pas faire confiance à Rani Assaf.

Il dit même que le président de Nîmes Olympique n’aime pas le club, ni la ville. Mais comment les Nîmois pourraient-ils faire confiance à M Fournier qui, en juillet 2019, faisait voter au conseil municipal une promesse de vente du stade à M Assaf pour seulement 8 millions d’euros alors que le stade avait coûté 38,5 millions d’euros il y a 30 ans.

La délibération de juillet 2019 n’a pas été votée par les élu.e.s Front de Gauche – Sylvette Fayet, François Séguy, Janie Arnéguy et Christian Bastid – qui sont intervenu.e.s pour dénoncer le projet de 15 100 places seulement et un programme d’aménagement privé : locaux à vocation tertiaire, bureaux, logements étudiants, résidences hôtelières. Un beau cadeau au Président de Nîmes Olympique.

C’est à ce conseil municipal que le Maire de Nîmes s’est engagé avec M Assaf, sans aucune concertation, sans aucune présentation d’une alternative comme celle de la réhabilitation des Costières dont l’entretien a été abandonné pendant les 3 mandats de Fournier.

Les propos tenus par le Maire de Nîmes sont inquiétants pour les Nîmois et les supporters. Comment peut-on confier un nouveau stade et l’aménagement d’un quartier à un homme d’affaires en qui on n’a pas confiance ? Les biens publics ne devraient pas alimenter les intérêts privés.

Que cherche M. Fournier en faisant de telles déclarations ? À se dédouaner ? À faire une opération électoraliste auprès des supporters malmenés par le club en ce moment et pour lesquels il n’a jamais eu un mot de soutien jusqu’ici ? Y a-t-il un problème caché dans la vente du stade ?

Nîmes Olympique, patrimoine de tous les Nîmois, mérite mieux qu’une opération médiatique sur le ton de “je t’aime moi non plus”. S’il y a un problème, M. Fournier doit réunir en urgence, avant les élections, le conseil municipal, encore élu, pour faire toute la transparence.

S’il ne le fait pas, nous nous engageons, si nous sommes élus, à réouvrir le dossier qui n’est encore que sous compromis pour examiner la situation et toutes les possibilités alternatives.

Vincent BOUGET
Pour la liste Nîmes Citoyenne à Gauche

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Covid-19 : Le confinement s’étend, « une marche importante va être franchie ce week-end »

Le Premier ministre tenait, ce jeudi, une conférence de presse, en compagnie de plusieurs ministres du gouvernement. À partir de samedi, le Pas-de-Calais sera confiné le week-end, de 8 heures...

Montpellier : « Il est encore temps ! », Marche pour le Climat, le 28 mars prochain

« Il est encore temps ! Déconfinons-nous les idées pour une vraie loi climat ! » s’engagent les 150 membres de la convention citoyenne pour le climat. Ces derniers font appel à...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDEO, INTERVIEW, EMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LEGALES