Dans quelle démocratie est-on ? Est-ce vraiment, cela, la démocratie que nous souhaitons ?

Mercredi 4 mars, France 3 Languedoc Roussillon organise un débat entre des candidats aux élections municipales à Béziers.

France 3 a d’emblée écarté 2 listes sur les 6 qui se présentent. Malgré nos relances, France 3 ne nous a pas invités, et ne nous a jamais répondu.

Il semble que le choix se soit fait sur la base du sondage effectué à la fin du mois de janvier alors que notre tête de liste Claire Dotto n’était pas encore déclarée.
France 3 ne nous a pas interviewés non plus lors du reportage fait le mois dernier, dans lequel interviennent N. Cossange, T. Antoine, P. Resplandy.

France 3 n’a rencontré que des hommes, n’a invité au débat que des hommes.
Nous avons monté un collectif citoyen pour, justement, faire entendre une autre voix, donner la parole à tous. Ainsi notre démarche, qui cherche à faire évoluer les pratiques politiques, est aujourd’hui plus que d’actualité, plus que nécessaire !
Si, certes, « l’organisation des débats relève de la seule appréciation des éditeurs », le CSA indique aussi que « des mesures compensatoires doivent être prévues pour assurer le principe d’équité pour les candidats non invités » (https://www.csa.fr/Informer/Toutes-les-actualites/Actualites/Elections-municipales-2020-le-role-du-CSA#2)
À l’approche du 8 mars, journée internationale des droits des femmes, cette exclusion est encore plus choquante, dans la mesure où notre liste est la seule menée par une femme à Béziers. Il faut lire le rapport annuel sur l’état des lieux du sexisme en France en 2019, paru cette semaine (https://www.vie-publique.fr/sites/default/files/rapport/pdf/273643.pdf)

Vous pouvez constater que les femmes, en 2018, ne représentent que 27% des invités politiques (chiffre en baisse de 5 points).
De plus, il y a des centaines de listes citoyennes qui fleurissent en France aujourd’hui, qui cherchent à faire évoluer les pratiques politiques.
Nous attendons du service public d’information plus de justice dans le temps de parole à l’antenne.

L’équipe de Béziers Citoyen