[Communiqué de presse] Deux places de la ville renommées

Ce mercredi 26 février, deux places de la ville ont été renommées.  

Square Marguerite-Vilbas

Récemment réaménagé, le square situé quai Jean-Jacques Rousseau, non loin du lycée Maurice Clavel, a bénéficié de nouveaux équipements grâce au budget participatif du conseil de quartier. Il a été décidé de le nommer square Marguerite-Vilbas, du nom de l’une des toutes premières femmes conseillères municipales de Frontignan la Peyrade, initiatrice de l’établissement de formation qui a précédé la création du lycée professionnel Maurice-Clavel. Elle a marqué la vie politique locale, accompagnant le développement de la commune, notamment sur les questions sociales, durant trente années.

Élue conseillère municipale le 10 mai 1953, auprès de Philippe Chappotin, elle fait très rapidement partie de diverses commissions (instruction publique, sport et fête, hygiène et assainissement) et participe activement à la vie municipale.

En 1959, après la réélection de Philippe Chappotin, Marguerite Vilbas est également réélue conseillère municipale. Le 14 mars 1971, elle est nommée 2éme adjointe au maire, puis 1ére adjointe en 1977. C’est en 1983 que Marguerite Vilbas quitte l’équipe municipale.

Elle est décédée le 14 mai 2011.

Place du Banc de « Ça s’avance »

La place située à l’angle du quai Voltaire et du boulevard de la République, où trône la statue du Jouteur, n’avait pas de nom… Une « injustice » réparée en s’appuyant sur l’histoire de ce lieu. Le banc de “Ça s’avance” était le lieu de rendez-vous des anciens de la ville avant la Seconde Guerre mondiale. Il s’agissait de plusieurs poutres disposées sur des pierres qui faisaient office de banc. Ce dernier, qui faisait face au canal et au soleil d’hiver, était utilisé par les personnes âgées « Ça s’avance » voulait dire la mort s’avance, en patois « aiço s’avance ». On l’appelait aussi le banc du cagnard (soleil).

Ville de Frontignan la Peyrade