Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Détonations sous-marines et bouillonnements en surface, c’est un étrange ballet qui se jouait en début de semaine au sein des bassins et du chenal du port dans le sillage d’une toute petite embarcation. 

Dans le cadre du projet de restructuration et de modernisation du port de plaisance, en vue de la création d’un nouveau ponton-promenade sur la rive gauche du chenal, des études géotechniques sont menées préalablement au battage de pieux.

Il s’agit de définir le modèle géotechnique servant aux calculs de stabilité, tassement et fondations des futurs aménagements. Des investigations nécessaires pour déterminer la nature des travaux à réaliser.

Pour ce faire, l’entreprise chargée de l’étude impulse une onde électroacoustique à l’aide d’un canon à air situé sur une embarcation. « Des capteurs placés au fond de l’eau suivent la propagation de cette onde afin de définir la compacité des terrains, les niveaux géologiques, le toit des rochers ou encore la fracturation… permettant de définir un modèle géologique du site et de déterminer des niveaux de compacité qui permettront de servir d’assise aux pieux de fondation qui tiendront le ponton », détaille l’ingénieur en charge de l’étude.

Programmé dans le chenal d’accès du port de plaisance, le ponton-promenade ne sera pas exclusivement réservé à l’amarrage de bateaux. Il accueillera les embarcations des acteurs des loisirs nautiques publics, associatifs et privés et devenir une base de départ aux activités, sportives, nautiques et touristiques du port et de la mer, ainsi qu’un site d’amarrage privilégié d’exposants et participants aux différents évènements nautiques (fêtes, du port, de la mer, du nautisme…).

Il sera aussi ouvert à la déambulation du public, pour permettre la découverte du port et de ses prestataires.

Ce ponton-promenade d’environ 150 m de long sur 2 m de large sera constitué d’une plateforme en caillebotis et/ou bois composite qui couvrira le talus existant, se développant librement sans soutènement jusqu’au fond du bassin.

L’ensemble du projet de restructuration et de requalification du port de plaisance avec 100 anneaux supplémentaires, dont 50 pour les escales, l’amélioration de son espace pêcheur, pour développer son attractivité touristique et commerciale et relier les deux rives par un bac est évalué à 4,5M€ TTC. La réception du projet total est prévue en juin 2022.

Frontignan la Peyrade

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Occitanie : Deux conventions pour développer le commerce local et renforcer l’efficacité énergétique des bâtiments publics

Ce mardi 13 avril, la présidente de Région tenait une conférence de presse à l’occasion de la signature de deux conventions partenariales portant sur le développement du commerce et de...

[VIDEO] Hérault : Sonnés par « un coup de massue », les viticulteurs veulent des aides concrètes et vite

[VIDEO] Quelques jours après le déplacement terrain de sa voisine du Gard, Marie Thérèse Lecaillon auprès des arboriculteurs locaux, Jacques Witkowski était à son tour présent, ce lundi 12 avril,...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LÉGALES