Yvan Lachaud donne deux fois raison à eau bien commun Gard et inquiète sur la future gestion de Véolia !

Yvan Lachaud a souhaité ses vœux le 23 janvier 2020 et en marge de cette manifestation a accordé un entretien vidéo au site d’information Objectif Gard.

Sur cette vidéo entre 2’ et 2’25 il est question de l’eau. Yvan Lachaud vantant les 80 millions d’économies sur le contrat de l’eau indique sans vergogne « …on m’a critiqué parce qu’un jour j’ai dit que la SAUR se gavait grave … finalement je n’avais pas tout-à-fait tort … ».

Voilà donc qu’Yvan Lachaud par deux fois donne raison à notre association :

  • en reconnaissant que oui la SAUR s’est gavée grave ! Puisque pour preuve il avance, comme nous l’avions déjà indiqué, que les économies réalisées sur le nouveau contrat sont importantes !
  • en reconnaissant qu’il a menti. En effet en mars 2018, dans un quatre pages, adressé par cette même SAUR aux 88 000 usagers de l’eau, intitulé « le dossier de l’eau LA VERITE », Yvan Lachaud indiquait « NON la SAUR ne fait pas de marges excessives. » !

Quand le Lachaud de 2020 contredit celui de 2018 : cinq ans après le début de notre action, alors que nous n’avons eu de cesse d’indiquer qu’il y avait de graves anomalies dans la gestion de l’eau à Nîmes, le président de l’Agglomération les reconnaît aujourd’hui. Dans un service public dont il avait la charge un délégataire s’est « gavé grave » sans pour autant que l’Agglo n’engage d’actions pour récupérer l’argent des usagers.

Bien plus ! En annonçant aujourd’hui l’embauche de 21 personnes de plus que prévu, il jette un doute sur la gestion de l’eau et de l’assainissement à peine entamée par Véolia.

Soit Véolia avait effectivement besoin de ces emplois et ne les a pas fait figurer dans son offre et donc son offre n’était pas sincère ; soit elle n’a pas besoin de ces emplois et l’annonce s’inscrit dans une campagne électorale et une fois encore on fait payer aux usagers de l’eau des surcoûts indus.

Ça commence bien !

Association “eau bien commun Gard”