Lundi 6 janvier, en fin de soirée, les militants socialistes réunis en assemblée générale, au siège du Parti Socialiste de Nîmes, ont décidé d’ouvrir « officiellement les discussions avec Daniel Richard ».

LIRE AUSSI : Le Rendez-Vous avec Jérôme Puech : « quand on fait l’union, il y a une dynamique politique qui se crée »

Dans un communiqué, les militants du parti à la rose affirment avoir « décidé de ne pas présenter Jérôme Puech comme tête de liste et d’aller vers le rassemblement le plus large des forces de gauche et de l’écologie. »

Les discussions sont ouvertes avec l’ex-président de WWF France, Daniel Richard

Les militants ont décidé d’ouvrir « officiellement les discussions avec Daniel Richard, les formations politiques et les associations citoyennes déjà avec lui et celles susceptibles de le rejoindre dans les heures à venir », avec un objectif, que la liste intègre le programme de la section locale et ses colistiers.

Les socialistes tempèrent, tout de même, « seul un accord politique signé par Daniel Richard et par l’ensemble des acteurs politiques concernés scellera la volonté du Parti Socialiste nîmois de rejoindre cette alliance pour une vraie alternative à la politique menée depuis 20 ans par Jean-Paul Fournier et Yvan Lachaud. »

La section locale veut aller plus loin à présent, en demandant aux militants communistes « d’accepter une rencontre avec Daniel Richard et les autres acteurs de la gauche nîmoise pour envisager une seule et unique dynamique politique et citoyenne ».