Pour sa première exposition de l’année, l’Espace Saint-Ravy accueille l’artiste Danièle Sanchez avec « Être Pays, à vivre sans racine partout je suis chez moi », exposition de peintures et une installation autour de la représentation et de l’imaginaire du paysage.

Pour Danièle Sanchez, « le thème de l’exposition soulève une série de questionnements depuis la représentation de l’état de nature et de paysage, à réinventer […], et l’ambiguïté de la relation que l’individu entretient avec le territoire. De même que le cultivateur est responsable de son action sur la terre, tout plasticien, générateur de culture, détermine quels média seront les siens et quelles sont les implications de ses actes, puisqu’il touche à la matière. »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

#peintureacrylique #imaginerlemonde#artistemontpellier#eauxprimordiales#coraux #cnrs#eau#corail #100×100#montpellier

Une publication partagée par Daniele Sanchez (@danielesanchezdsz) le

À travers sa peinture, l’artiste évoque, tout à la fois, les déchirements du ciel et de la mer, et la vertu constructrice du regard. Pour Michaela Götze, « l’œuvre de Danièle Sanchez a ceci de paradoxal qu’elle figure beaucoup de lointains et de grands espaces sans être pour autant une peinture d’évasion. Elle tente d’être résolument une peinture de recherche. L’artiste diplômée des Beaux-Arts de Montpellier s’est écartée des dogmes de Support(s)/Surface(s) tout en conservant le sens du médium requis et la conscience de l’acte de peindre, qu’elle appuie sur le fragment, la couleur et sur toile libre depuis les années 2000. Elle tire de grands monotypes sur toile avant de les monter sur châssis bois traditionnels et les rehausser du bout de ses pinceaux. »

Infos pratiques : « ÊTRE PAYS, à vivre sans racine partout je suis chez moi », à découvrir du 11 janvier au 2 février 2020
Espace Saint-Ravy, place Saint-Ravy à Montpellier
Vernissage, vendredi 10 janvier 2020 à 18h30