Avant d’apparaître sous la forme claire d’un système de repérage des dates en fonction du temps, les premières références du calendrier qui servaient de repères aux hommes venaient de leurs observations des phénomènes périodiques.

Alors que la technologie a révolutionné notre rapport au temps, comment cela se passait-il des siècles auparavant ? Dans ce temps, où les hommes se repéraient via le déplacement de l’ombre, le retour des saisons ou encore le cycle lunaire.

Pour mieux comprendre le calendrier et sa représentation au cours des siècles, le musée Médard a convié Jacques Veyssière.

Après une introduction présentant les origines du calendrier, son propos s’appuiera sur des représentations iconographiques illustrant les douze mois de l’année.

Guidée par les calendriers du psautier de Gellone du musée Médard (XIIe siècle), de la Basilique de Saint-Denis (XIIe) et le livre d’heures Da Costa (XVIe), cette conférence cherchera à mettre en évidence tant la pérennité du thème que les différences (ou similitudes) des traitements artistiques et géographiques.

Infos pratiques : Conférence animée par Jacques Veyssière, samedi 11 janvier 2020 à 15h : « Une année dans les campagnes à travers les calendriers médiévaux (XIe-XVe siècles) », 71 place des Martyrs de la Résistance à Lunel

Pour un public adulte – Gratuit sur inscription – Nombre de place limité
Renseignements : ☎ 04 67 87 83 95 (musée Médard) & www.lunel.com & www.museemedard.fr