Voilà deux ans qu’un gouvernement des riches impose d’en haut des contre-réformes destinées à enlever aux Français tous les acquis de plusieurs générations de travailleurs et travailleuses. 

En s’attaquant aux retraites, l’apprenti Jupiter a réussi à unir le peuple français – contre lui ! Uni/es, nous avons la force de lui faire retirer sa soi-disant réforme des retraites « à points ».

Macron a semé le vent. Le 5 décembre il va récolter la tempête… qu’on en juge : 

  • Les infirmiers et médecins des urgences et des hôpitaux se battent pour nous tous. Ils revendiquent plus de lits, plus de personnels, plus de matériel et évidemment des salaires décents et des heures de repos…
  • Les pompiers manifestent pour améliorer leurs conditions de travail et pour des salaires justes;
  • Les étudiant/es et enseignant/es revendiquent des classes moins surchargées, des moyens pour les élèves en difficulté ou handicapés, le refus du tri social, l’abrogation de la loi et des réformes Blanquer et de la loi ORE…
  • Les petits agriculteurs travaillent dur pour bien nous nourrir et ne reçoivent pour leurs récoltes que 2-3% du prix de vente chez Carrefour. Ils se suicident. L’obésité croît. La paysannerie française est en crise, le sel de la terre n’en peut plus.
  • Les trains sont de plus en plus chers. Le gouvernement ferme les petites gares, isolant les Français ruraux et obligeant tout le monde à acheter une voiture. Macron veut brader (privatiser) la SNCF… Pour la première fois depuis des générations, les cheminots usent de leur droit de retrait sans donner de « préavis » à la direction ni demander la permission à leur direction syndicale….

La convergence se fait ! 

Dans cette montée en puissance, les Gilets Jaunes sont en première ligne. D’une part, des Gilets Jaunes préparent les AGs, sur leur lieu de travail, avec les syndicats. D’autre part, des initiatives sont prises, un peu partout, au plus près :

  • À Béziers, un comité de convergence s’est mis en place
  • À Alès, les deux groupes de Gilets Jaunes se sont réunis et ont invité des représentants syndicaux pour l’anniversaire de la mobilisation
  • À Sommières, une Ag est prévue pour organiser la convergence
  • À Quissac et Saint Hippolyte, des Gilets Jaunes ont lancé un appel à manifester le 5 décembre
  • À Montpellier, des diffusions communes GJ/syndicats ont eu lieu devant les universités avec les GJ du Rond Point de Près d’Arènes, d’autres vont avoir lieu, notamment devant les hôpitaux…

La convergence se fait partout en France : les Gilets Jaunes tissent des liens fraternels et solidaires avec les travailleurs et leurs syndicats, tout en étant (légitimement) méfiants vis-à-vis des dirigeants nationaux. Ils ne veulent pas d’incidents qui diviseraient. 

Dans le droit-fil des appels des ADA de Montceau et de Montpellier, les Gilets Jaunes appliquent la convergence, car tout le monde comprend que la division entre Gilets Jaunes et syndicats ne peut qu’aider Macron à poursuivre… Convergence34 s’inscrit dans ce mouvement de relations cordiales et fraternelles avec les travailleurs et leurs syndicats pour le retrait du projet Delevoye de retraite « à points ».

Une nouvelle étape se prépare ! Une victoire est possible, et nécessaire !

Convergence34