L'Occitanie, c'est aussi la Région du fromage

L’Institut CGT d’Histoire Sociale du Gard organise le samedi 16 novembre à 14h, un débat sur la justice et le syndicalisme au travers de la « réhabilitation » des mineurs grévistes de 1948.

VOIR AUSSI : Montpellier et Nîmes : Manifestations et grève interprofessionnelle nationale, jeudi 5 décembre

Après la projection du documentaire « réparer l’injustice » sur les mineurs révoqués de 1948, qui revient sur leur longue lutte, Magalie Besse, Docteur en Droit et directrice de l’institut universitaire francophone pour la justice et la démocratie, interviendra sur  » La réhabilitation des mineurs de 1948, un exercice de justice transitionnelle« , elle sera suivie de Michel Pigenet, professeur émérite à la Sorbonne et conseiller scientifique à l’institut CGT d’histoire social national, qui s’exprimera sur « l’anti-syndicalisme d’état ».

En 1948, la violente répression du gouvernement d’Henri Queuille avec à sa tête le ministre de l’Intérieur Jules Moch fait 6 morts en France dont Max Chaptal à Alès, des milliers de blessés et provoque la révocation de 3000 mineurs, dont une centaine furent condamnés à la prison ferme. Après une loi d’amnistie en 1981, et un arrêt de la cour d’Appel de Versailles en 2011, la Garde des Sceaux Christine Taubira, précise les modalités d’un amendement reconnaissant le caractère discriminatoire et abusif du licenciement pour faits de grève subi par ces mineurs. Ce texte figurera à l’article 100 de la loi de finances 2015.

Programme :

  • 14h00 : Projection du documentaire « réparer l’injustice » sur les mineurs révoqués de 1948.
  • 15h30 : Intervention de Magalie Besse – Docteur en droit, Directrice de l’Institut universitaire francophone pour la démocratie et la justice – sur le thème « La réhabilitation des mineurs grévistes de 1948, un exercice de justice transitionnelle ».
  • 16h00 : Intervention de Michel Pigenet – Historien, professeur émérite à la Sorbonne et conseiller scientifique à l’IHS CGT national – sur le thème « l’anti-syndicalisme d’état ». 
  • 16h30 : Débat avec la salle.

Infos pratiques : Justice et syndicalisme, samedi 16 novembre 2019, organisé par l’Institut CGT d’Histoire Sociale du Gard et le collectif culturel de la Bourse du Travail CGT de Nîmes
Salle du CMCAS, Mas Verdier, 222 rue Guy de Maupassant – Nîmes