Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Jérôme Puech, candidat aux municipales de mars 2020 à Nîmes, et son équipe proposent 12 mesures « choc » pour réveiller le centre-ville de Nîmes.

Les Nîmois sont particulièrement attachés au centre-ville. C’est un espace ouvert, unique, plein de charmes et humanisé qui appartient à tous les citoyens.

La question de la redynamisation du cœur de ville se posait déjà aux municipales de 2014. Cinq ans après, l’activité commerciale est en difficulté à l’image de la rue Crémieux dont les commerces sont vides depuis plusieurs années ou encore à l’image des rideaux fermés du centre commercial de la Coupole des halles. La politique de stationnement visant à supprimer 400 places de surface ne s’est pas accompagnée d’alternatives sérieuses liées aux transports en bus ou liées aux mobilités douces. Enfin, les habitants et les commerçants ne se sentent pas suffisamment écoutés. Ils nous le disent.

Les propositions suivantes sont le fruit d’un large travail de concertation mené avec l’association citoyenne « Magna Nîmes » qui avait fait émerger 83 propositions pour le centre ville et de rencontres régulières avec les commerçants dont la dernière a eu lieu mercredi 6 novembre 2019.

  • 8 parkings relais de 500 places avec surveillance et navettes gratuites vers le cœur de ville jusqu’à 1h du matin (refonte de l’offre de transport en bus et gratuité)
  • Opposition à l’ouverture de tous les nouveaux commerces en périphérie
  • Programme de réhabilitation de logements en cœur de ville pour inciter les Nîmois
  • Création d’un office de la tranquillité avec policiers ouvert 24h sur 24h dans l’Ecusson
  • Rachat ou taxation fortes des boutiques délaissées pour être louées et végétalisation du centre-ville
  • Mise en œuvre d’une stratégie marketing et numérique commune aux commerçants avec WIFI gratuit pour les clients (politique de fidélisation)
  • Plus d’animations en concertation avec les commerçants autour du Jean de Nîmes, avec une nuit blanche, la création d’un festival des arts de la rue et d’une reconstitution historique « Nîmes à l’ancienne »
  • La réouverture du tour des boulevards avec une tolérance pour le stationnement sur une file à partir de 20h et jusqu’à 6h du matin
  • Ouverture d’une salle de concert en centre-ville de 700 places et la création d’un quartier des arts atour de la place des Carmes et du boulevard Amiral Courbet (boulevard des arts)
  • Mise en place de rues thématiques avec une rue des métiers d’art, rue des expositions et une rue dédiée à la gastronomie locale
  • Une prime de 100 euros en Krôcô par an pour chaque employé de la ville de Nîmes et de Nîmes Métropole soit 370 000 euros injectés dans l’économie locale
  • Mise en place d’une charte d’accueil des clients comprenant de meilleures amplitudes horaires, l’accueil des touristes étrangers, ouvertures tardives, uniformisation des mobiliers, …

Jérôme Puech,
Candidat aux municipales
de mars 2020 à Nîmes

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Montpellier : Dès lundi 25 octobre, la nuit on éteint la Ville

La pollution lumineuse a augmenté de 30% au cours des 20 dernières années. À partir du lundi 25 octobre, la Métropole organise une expérimentation inédite, dans le cadre de son...

[VIDEO] Marsillargues : Avec l’Hôtel de Ville qui rouvre, « c’est le cœur du village qui reprend des couleurs »

[VIDEO] Fermé depuis près d’un an, l’Hôtel de Ville va bientôt rouvrir à Marsillargues Et Florian Tempier, premier adjoint de la Ville ne cache pas que la réouverture prochaine est...

VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
ANNONCES LÉGALES