Comme chaque année à l’approche de la Toussaint, nombreux sont ceux qui vont aller se recueillir sur la tombe d’un proche disparu. L’entretien des cimetières est lui effectué toute l’année par le service des espaces verts de la Ville.

Depuis le début de l’année, les agents du service espaces verts ont consacré près de 800 heures à l’entretien des trois cimetières de la ville : taille, désherbage, plantation, arrosage, élagage, balayage des allées, ramassage des poubelles, nettoyage entre les tombes sont effectués régulièrement pour offrir un lieu de recueillement digne.

Après le marquage des allées, la création d’un jardin du souvenir et la rénovation de la maison du gardien, les travaux effectués cette année concernent particulièrement le cimetière de la rue des Thermes, avec le remplacement d’une partie de la colonne d’alimentation d’eau des différentes fontaines positionnées dans l’enceinte du cimetière. Le service espaces verts a aussi procédé à la mise en place d’un drain en bas du parking du cimetière afin d’évacuer les eaux pluviales stagnantes après chaque épisode de pluie. Dans l’ensemble des cimetières, des plantations de chrysanthèmes et de pensées ont également été réalisées ces dernières semaines.

Engagée depuis 2015 dans la charte régionale Objectif Zéro Phyto, la commune a aussi investi dans des matériels alternatifs aux pesticides et aménagé un site vitrine de ces pratiques raisonnées, dans le cimetière de la rue des Thermes. Sur plus de 30 000m2, il est le plus grand des 3 cimetières de la commune. Cet aménagement permet  de tester les techniques et de garantir un entretien raisonné et sans pesticides tout en conservant la perméabilité des surfaces, et en préservant la biodiversité. Il se veut également être un espace de démonstration participative à l’attention des habitants et être diffusé sur les autres cimetières communaux

Ce site vitrine se déploie sur 5 zones habituellement très fréquentées par le public et d’autres au contraire plus isolées. Pour tous ces secteurs, les agents municipaux effectuent une préparation du sol avec un apport de terre végétale et plantent des espèces méditerranéennes non invasives adaptées à notre climat, afin de limiter leur entretien et arrosage (romarin rampant, stipa, phormium, gaura, perovskia, euphorbe, pennisetum, lobélia…). L’utilisation de paillage et de plantes couvre-sol limite la pousse d’herbes spontanées. Cette démarche s’inscrit évidemment dans le cadre du plan d’actions espaces verts/PAEV, mis en place par la Ville en 2010 et qui se traduit par la création d’aménagements paysagers économes en eau comme en entretien et où tout produit chimique de synthèse est banni.

Coût des travaux 2019 : 16 000€

Ville de Frontignan la Peyrade