L’exposition « Laicriture » est à découvrir jusqu’au 17 février 2020 au site archéologique Lattara – musée Henri Prades.

Depuis 2007, le site archéologique expose la création contemporaine. Dans ce cadre l’artiste Benoît Maire est invité à poser son regard singulier sur la collection archéologique du musée.

Invité du musée, l’artiste Benoît Maire crée des interactions fertiles entre les espaces du musée, les pièces archéologiques de la collection et ses œuvres. Pour l’artiste, l’archéologie est une « aicriture » qui se base sur l’interprétation d’objets, de restes et de signes anciens. Pour s’écrire, l’archéologie se doit d’accepter la faute, et donc d’être « aicrite ».

L’artiste a fait de la possibilité de l’erreur, la base de toute écriture, et même une de ses conditions de possibilités. La faute d’orthographe est porteuse de sens à l’endroit précisément où la signification défaille.

Les productions de Benoît Maire font souvent référence à l’histoire, l’histoire de l’art, la philosophie, la psychanalyse, ou même les mathématiques et la mythologie. L’exposition est organisée pour la deuxième année consécutive avec le MoCo.

Infos pratiques : Exposition d’art contemporain « LAICRITURE » de Benoît Maire
Jusqu’au lundi 17 février 2020 – Site archéologique Lattara – Musée Henri Prades
Commissaire
: Nicolas Bourriaud, directeur du MoCo Montpellier Contemporain