Des membres du collectif « Citoyens pour le climat », et aussi du collectif « Nous voulons des coquelicots » sont allés convaincre touristes et locaux sur les plages de Carnon pour qu’ils évitent de jeter leurs mégots en pleine nature.

C’est un petit geste que le fumeur connait bien : planter sa cigarette en bout de course dans le sable. Façon pratique de l’éteindre et de s’en débarrasser. Oui, mais voilà ce petit bout de filtre tue aussi la planète, et pas uniquement l’Homo sapiens qui l’a tétée pour assouvir sa dose de nicotine.

Sensibiliser aux dégâts des mégots

Cendriers de poche et tracts en main, la distribution veut séduire et convaincre : « c’est simple de bien faire ». Action prévention pour réduire le nombre de mégots de cigarettes sur les plages : « tout le monde peut s’y mettre ». Un mégot jeté, c’est grave : en chiffres, il va mettre « douze ans pour se dégrader en pleine nature » et « cinq ans pour se dégrader dans l’eau salée », mais surtout il va polluer 500 litres d’eau. Et puis encore moins sympa : « 1 cigarette pollue comme 10 véhicules diesel tournant au ralenti pendant 30 minutes ».

Annonce - Pub - Advertisement

ITW Francine Puyau, membre du collectif de Montpellier, “Nous voulons des coquelicots” :

Stop mégots, une opération qui s’est déroulée ce vendredi 2 août, précédemment les collectifs avaient déjà mis en place cette sensibilisation le 22 juillet. Ils prévoient de renouveler l’événement Opération Stop Mégot, le 17 août de 16h00 à 18h00. Pour Stéphane Herb, porte-parole du Collectif Citoyens pour le Climat Montpellier, cette façon de procéder en partenariat avec la Commune de Mauguio-Carnon, use de la répétition et de la pédagogie, pour ancrer les bons gestes dans les habitudes de tous, et installer le bien vivre ensemble.

Envie de participer c’est ici. Le rendez-vous du 17 août place Cassan à Carnon, se terminera par un pique-nique zéro-déchet sur la plage.

Annonce - Pub - Advertisement