Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

À la suite du Conseil de Métropole de Montpellier du 23 juillet 2019 où le Maire de Montpellier a avoué lui-même que la déclaration d’urgence climatique n’était qu’un « coup », Michaël Delafosse, Président du groupe d’opposition municipal « La Gauche pour Montpellier » et Président de Destins Montpelliérains, réagit.

« Alors que nous dénonçons depuis des jours l’insincérité du Maire de Montpellier concernant ses déclarations sur la transition écologique, voilà que lui-même a reconnu, lors du Conseil de Métropole du 23 juillet 2019, que tout ceci n’était pour lui qu’un « coup ». Ainsi s’adressant à un élu de Castelnau-le-Lez : « Monsieur Rouilleault vous devriez déclarer l’état d’urgence climatique à Castelnau. Vous feriez un énorme coup (…). Pourquoi vous ne le faites pas ? Faites-le. Je vous donne une clé de la victoire. » (Extraits vidéos ci-joint).

Un tel cynisme n’est pas tolérable pour un élu de la République sur un sujet aussi grave. Citons la jeune écologiste Greta Thunberg à l’Assemblée Nationale le même jour (23 juillet 2019) qui déclarait : « Le plus gros danger, ce n’est pas d’être inactif, c’est lorsque les politiques font semblant d’agir alors que rien n’est fait ». Ce constat sied malheureusement parfaitement au Maire sortant qui, plutôt que de mettre en œuvre des politiques publiques ambitieuses en la matière, est passé maître dans l’art du greenwashing (ou comment se donner une image de responsabilité écologique trompeuse).

Ainsi rappelons concrètement que le mandat de Philippe Saurel aura été celui des renoncements sur tous les grands projets qui auraient permis la transition écologique : ligne 5 du tram repoussée de 8 ans, extension de la ligne 1 de quatre ans, report indéterminé des lignes de bus à haut niveau de service, idem pour les PEM (pôles d’échanges multimodaux) de Sablassou et de Villeneuve-les-Maguelone, absence de pistes cyclables en site propre, poursuite de l’étalement urbain, refus du dialogue avec les collectifs citoyens (Alternatiba, #JeSuisUnDesDeux, collectif cantines…), etc. »

Destins Montpelliérains

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Pyrénées-Orientales : 14 sites ouverts pour les Journées européennes du Patrimoine

À l’occasion de la 38e édition des Journées européennes du patrimoine, les 18 et 19 septembre, le Département ouvre 14 de ses sites historiques et patrimoniaux. Comme chaque année, tous...

Journées Européennes du Patrimoine 2021 : Que faire dans la Métropole de Montpellier ?

Cette année, les Journées Européennes du Patrimoine fêtent leur 36e édition, samedi 18 et dimanche 19 septembre 2021. De nombreux temps forts du patrimoine sont à découvrir ce Week-end. Les...

VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
ANNONCES LÉGALES