Le dimanche 21 juillet 2019, la ville de Nîmes a célébré au travers d’une cérémonie, la mémoire des crimes racistes et antisémites de l’État français et rendu hommage aux Justes de France.

Ces héros de la Seconde Guerre mondiale ont ainsi été honorés par la ville de Nîmes et par la même occasion par la France.

En cette année 2019, quatre-vingts ans après l’ordre de mobilisation générale, la bande dessinée a décidé de célébrer à sa manière quatre héros de la Seconde Guerre mondiale qui ont permis à leur façon et à des époques différentes de la guerre, de contribuer à la réussite de la libération de la France de l’armée allemande.

Annonce - Pub - Advertisement

Les éditions Grand Angle, mettent à l’honneur, quatre compagnons de la Libération dans quatre volumes. Les deux premiers volumes sur le Général Leclerc et Pierre Messmer sont parus depuis le 29 mai 2019, un troisième volume, consacré à Jean Moulin, paraîtra le 21 août 2019, en attendant de découvrir qui sera ce quatrième héros honoré par le neuvième art.

Ces quatre volumes sont recommandés par l’Ordre de la libération, gage de la qualité de la reconstitution historique des scénarios. Il ne s’agit pas de biographies entières, mais de l’histoire de leur engagement.

Le 16 novembre 1940, le Général de Gaulle crée l’Ordre de la libération. Tous ceux qui s’engagent à libérer la France de l’occupation nazie sont appelés à rejoindre cette organisation de l’ombre. On les appelle les Compagnons de la Libération.

Le premier volume sur le Général Leclerc, raconte un épisode de son parcours de guerre. Fin 1940, Philippe de Hautecloque, qui est alors le Colonel Leclerc, décide d’attaquer Koufra, une oasis libyenne située à plus de 1 500 km. Il a pour objectif de mettre en déroute l’armée italienne, alliée des forces allemandes. Mais le défi est gigantesque. Pour y arriver, il faut affronter le désert, les routes caillouteuses, les montagnes culminant à plus de 3 000 mètres. Tout cela sans posséder de cartes, de points d’eau et en affrontant le vent. Pourtant avec l’aide de 400 hommes et 56 véhicules, il arrivera à atteindre son objectif.

Le second volume sur Pierre Messmer, raconte comment cet ancien pirate et soldat a décidé de rejoindre l’Angleterre suite à la demande du Maréchal Pétain, le 17 juin 1940, de cesser le combat, véritable trahison envers sa patrie. Pour Messmer, ce discours est inadmissible, on ne peut cesser le combat, une seule solution, désobéir. Accompagné de Jean Simon, celui qui deviendra après la guerre, ministre des armées, puis Premier ministre de juillet 1972 à mai 1974, il prend la route de l’Angleterre pour rentrer dans la Résistance.

Cette série est plus qu’une bande dessinée, c’est un outil pédagogique pour ne pas oublier les atrocités de la guerre, pour réfléchir à ces conséquences dévastatrices et faire en sorte que cela ne se reproduise plus jamais. C’est un devoir de mémoire.

La bande dessinée « Les Compagnons de la Libération – Général Leclerc » est disponible depuis le 29 mai 2019 aux éditions Grand Angle et comprend 56 pages.
La bande dessinée « Les Compagnons de la Libération – Pierre Messmer » est disponible depuis le 29 mai 2019 aux éditions Grand Angle et comprend 56 pages.

N.D.L.R. : À la fin de chaque bande dessinée, un cahier documentaire est rédigé pour mieux découvrir le personnage, pour le Général Leclerc, c’est la Fondation Leclerc qui a aidé à la réalisation et pour Pierre Mesmer, le musée de l’Ordre de la Libération.

Annonce - Pub - Advertisement