Test du Blu Ray « Le gardien des mondes » : Un film qui se laisse regarder

L’histoire du film est tirée du roman de Sergueï Loukianenko « A Rough Draft ». Celui-ci a été écrit en 2005. C’est un roman de genre fantastique qui est le premier volume d’une duologie dont le titre du second roman est : « Final Draft ».

Le scénario du film est inspiré du roman de Sergueï Loukianenko « A Rough Draft », mais prend quelques libertés avec celui-ci.

Le film réalisé par Sergey Mokritskiy, emprunte donc au roman de nombreux passages. En effet, le début de l’histoire du jeune héros Kirill est identique à ce que l’on peut retrouver dans le roman, néanmoins sa relation amoureuse et délicate avec Natalie (Anna dans le film) est complètement transformée.

Annonce - Pub - Advertisement

Synopsis du film

Le film se déroule donc à notre époque, à Moscou ; un jeune garçon d’une vingtaine d’années vit une vie paisible avec sa fiancée Anna et accumule les succès en tant que créateur de jeux vidéo. Mais soudainement un soir, tout bascule !

Anna ne souhaite plus le voir et lorsqu’il rentre chez lui, un couple habite dans son appartement et même son chien ne veut plus le voir. Toute trace de sa vie est effacée. Il n’a plus d’identité, d’appartement, de travail, ses parents ne le reconnaissent pas. Seul son meilleur ami Kodja, reste son fidèle compagnon.

Après une perte de connaissance, il reçoit sur son téléphone, un étrange message lui demandant de suivre les coordonnées GPS qui lui sont envoyées. Il se retrouve devant un ancien château d’eau. Il entrouvre la porte, et sans le savoir encore, il devient un agent des douanes, le gardien des mondes.

Le réalisateur s’est inspiré de plusieurs films du box-office pour réaliser son film.

Le héros est un élu (Matrix) et une des scènes de combat contre un robot « poupée russe » est filmée au ralenti (Matrix) et le personnage est capable de grimper sur les murs (Tigre et Dragon) pour vaincre le robot avec une épée.

Lors d’une scène dans un monde parallèle, Kirill fait un discours de révolte contre la dirigeante qui oppresse les habitants de celui-ci (Hunger Games – L’embrasement).

Enfin une des scènes de combat final se joue en maîtrisant un pouvoir qui ressemble étrangement au pouvoir de La Force (Star Wars).

Et le film dans tout cela ?

Le jeu des acteurs est bon et le casting est cohérent avec les personnages. Cependant même si l’histoire est certes originale, elle manque trop souvent d’explications et fréquemment de cohérence. Cela est dommage car la photographie est belle et les effets spéciaux bien soignés.

Cela fait aussi penser à l’adaptation des romans de Rick Riordan et de son personnage Percy Jackson dont deux de ses romans ont été adaptés, mais avec trop de libertés dans les scénarios. Qui plus est à la fin du film, sans spoiler celui-ci, le spectateur a un goût d’inachevé. Comme pour emprunter le nom d’un film célèbre du genre fantastique : « Une histoire sans fin ». Il est à espérer qu’une suite viendra apporter les réponses que se posent le spectateur après avoir visionné le film.

Le Blu-ray à une bande-son en Dolby 5.1 et DTS HD 5.1 dans toutes les versions.

Pour conclure, il faut relever que le Blu-ray est d’excellente qualité technique du point de vue de l’image et que surtout il bénéficie d’une bande-son en Dolby 5.1 et DTS HD 5.1, aussi bien en version française, en version originale et en version anglaise.

Néanmoins, il est dommage que le seul bonus qui figure sur le Blu-ray est une bande-annonce du film en version française. Un peu juste quand même pour un Blu-ray. C’est un film qui peut se regarder tranquillement un jour de mauvais temps, car l’histoire est intéressante en attendant une suite pour compléter une duologie comme pour les romans dont il est inspiré.

Le film en Blu-ray dure 1h 51mn, est édité par M6 vidéo, et est disponible depuis le 26 juin 2019.

Annonce - Pub - Advertisement