[TEST] Si les plus anciens peuvent penser, à juste raison, qu’une souris ne sert qu’à déplacer un curseur sur son écran. Les gamers, eux, en ont une vision bien plus pointue, recherchant des options que le commun des mortels n’imagine pas.

Ainsi dans une souris dédiée au « gaming », trois paramètres sont à prendre en compte : le fil, le bloc de la souris et le logiciel pour paramétrer les options de la souris.

Test de la souris GTX 188 Laban RGB de chez Trust gaming

Annonce - Pub - Advertisement

Premier incontournable, le fil

Si, le port USB ne possède pas de protection (ou de cache), sa forme, elle, reste très agréable visuellement. Ainsi, l’attache du fil permet de réduire ou d’augmenter sa longueur. C’est un point positif, qui s’adaptera à votre mode de jeu, selon que vous aimiez ou non, être collé à l’écran.

Par contre et cela n’est pas négligeable, le fil est non tressé, ce qui pose un réel souci. Dans le cadre d’une utilisation prolongée, les filaments du fil  risquent, en effet, de se casser rapidement, baissant la durée de vie de l’appareil.

Vient le bloc de la souris en lui-même

Concernant les deux boutons principaux (clic gauche et clic droit), ceux-ci sont très agréables, répondant vite, avec une bonne sensation au toucher au moment de cliquer. De son côté, la molette n’est pas lâche.

La souris possède aussi deux boutons sur le côté, ce qui est très pratique pour les jeux, bien qu’ils se bloquent parfois. En outre, il y a un bouton à proximité du clic gauche certes, programmable à l’envi, mais qui est tout de même trop proche de ce clic gauche et qui in-game peut provoquer des erreurs de clics. Enfin, il existe deux boutons de DPI pour changer la sensibilité.

Un Capteur optique de haute précision, à la pointe du progrès

Sur le papier la résolution peut atteindre 15 000 ppp, en réalité on obtient plus volontiers 9 000 ppp, ce qui en fait tout de même un capteur optique très précis.

Concernant les lumières, les gamers en ont pour leur argent, dans cette version 188. La souris permet ainsi un éclairage total RGB à diodes pouvant se régler (avec effet à vague arc-en-ciel, allant de gauche à droite ou inversement)

À présent, parlons de l’ergonomie

Si la partie supérieure est censée être recouverte de caoutchouc pour une meilleure prise, la réalité est malheureusement différente, le caoutchouc ressemblant plutôt à du plastique, glissant et peu confortable. Par contre, les patins de glissement lisses à faible frottement sont parfaits.

Dernier point de ce test souris, le logiciel intégré

Il existe une mémoire intégrée, permettant de stocker 5 profils de jeux avec le logiciel. Si dans le descriptif, 8 boutons sont censés être programmables, la réalité est un peu différente, seulement 5 boutons sont programmables.

En conclusion, nous avons retenu quatre points essentiels, deux positifs et deux  négatifs :

  • C’est une souris très solide, avec une agréable prise en main.
  • Mais revers de la médaille le souris glisse beaucoup et a donc tendance à tomber facilement et le rapport « qualité-prix » ne correspond pas tout à fait à un standard d’une souris de gamer au orix public conseillé de 69€99…

 

Annonce - Pub - Advertisement