Test de MotoGP 19 : Enfourchez vos bécanes et à fond les manettes !

La simulation de moto de vitesse est de retour comme chaque année. Les fans de MotoGP l’attendent avec impatience, prêts à grimper sur des motos à pleine puissance, enchainer les virages et franchir la ligne d’arrivée en vainqueur. Mais que nous réserve cette édition 2019 ?

La licence officielle du Championnat du monde de moto grande vitesse

Les joueurs une fois encore, pourront retrouver dans le jeu l’ensemble des pilotes et des écuries engagés dans le Championnat du monde de moto grande vitesse. Cela inclut également, l’ensemble des circuits jouables dans l’ordre du calendrier du championnat. Le prochain Grand Prix de MotoGP pour la saison 2019 a lieu ce week-end aux Pays-Bas.

Annonce - Pub - Advertisement

Calendrier du championnat

Le joueur peut donc choisir une des catégories de cylindrées disponibles, y compris la MotoE qui est la nouveauté inscrite au calendrier du championnat et qui concerne les motos électriques jouables sur les six circuits sur lesquels sera disputée cette compétition.

Différentes cylindrées jouables

Une licence officielle de la fédération internationale de motocyclisme est un avantage indéniable pour un titre de jeu vidéo, mais oblige l’éditeur à ne commettre aucune erreur, aussi bien dans le respect du calendrier du championnat, de la modélisation des pilotes ainsi que de leurs motos, de leur numéro et couleur, allant de la combinaison qu’il porte jusqu’au casque, sous peine de perdre les années suivantes cette licence au profit d’un autre éditeur.

Un showroom est disponible en appuyant sur une touche qui montre à 360° le pilote dans sa tenue et sa moto.

Pour les joueurs c’est un plaisir de jouer dans la peau du quadragénaire Valentino Rossi, neuf fois champion du monde en Grand Prix moto dont sept dans la catégorie reine (500 cm3 puis MotoGP) ou de défendre le titre du champion actuel, l’espagnol Marc Marquez, détenteur des trois derniers titres de champion du monde de MotoGP sur les cinq qu’il possède à son actif.

Liste des pilotes inscrits au championnat de MotoGP 2019

Les développeurs ont indiqué sous chaque pilote jouable, les probabilités de performances de l’équipe selon les derniers résultats des années précédentes. Il est évident que choisir Marc Marquez offre plus de garanties de réussite dans un championnat que de choisir le Malaisien Hafizh Syahrin qui court sous l’écurie KTM.

Néanmoins il est possible de jouer un championnat du monde avec un pilote personnalisé par le joueur grâce à un éditeur et de choisir pour quelle écurie, il veut concourir.

Au niveau de la difficulté du jeu, celle-ci est paramétrable au début du jeu selon le niveau du joueur. Ainsi les novices comme les joueurs expérimentés pourront trouver chaussure à leur pied.

De plus, le niveau de difficulté est ajustable même dans un mode. Par exemple le mode facile, prévu pour les débutants, est ajustable d’une échelle de très facile jusqu’à la limite du mode moyen. Il est donc possible, en fonction de sa progression dans le jeu de changer ce niveau de difficulté et un joueur qui au début ne se sent pas à l’aise avec les commandes, à force de jouer augmentera ses compétences et pourra ainsi choisir un mode plus difficile.

En outre, au début du championnat, il est également possible d’ajuster le niveau de l’IA, rendant les courses plus ou moins difficiles. Par défaut, celle-ci est réglée à 40 %.

Un contenu classique, mais toujours efficace

Au menu du titre MotoGP 19 on trouve cinq grands thèmes : le mode carrière, les modes rapides, les défis historiques, le mode multijoueur et le mode eSport.

Menu

Le menu, modes rapides, permet aux joueurs de disputer un Grand Prix de leur choix tout en paramétrant le nombre de tours jouables et la difficulté. L’avantage pour les joueurs c’est de reconnaître chaque circuit du jeu avant de se lancer dans des courses effrénées soit contre l’IA, soit contre des gamers issus de la communauté de joueurs de MotoGP 19.

Dans ces modes rapides, on retrouve également le mode course contre-la-montre, qui encore une fois permet au joueur de s’entraîner. Il intervient en complément de la possibilité de jouer les Grand Prix. Ces deux modes sont des modes d’entrainement, l’un permet de connaître parfaitement chaque circuit, le second d’améliorer son chrono.

Enfin, dans ces modes rapides, le joueur peut disputer un championnat. Avec l’entraînement qu’il a suivi auparavant, l’expérience de jeu sera d’autant plus agréable, que le joueur aura la sensation de maîtriser l’ensemble des paramètres. Il sera ensuite temps d’essayer les autres modes du menu. Évidemment, cette entrée dans le jeu n’est qu’un point de vue, mais les concepteurs du jeu l’ont établi dans ce sens. Néanmoins, la liberté de jouer comme il le souhaite revient toujours au joueur.

Menu du Mode rapide

Le mode carrière comme son nom l’indique, permet au joueur de créer un personnage de l’intégrer dans une équipe et de se lancer dans l’aventure. Le choix est laissé encore une fois au gamer de choisir dans quelle catégorie, il souhaite commencer. Au bas de l’échelle, dans la catégorie « rookie » ou bien en haut de l’affiche dans la catégorie reine, la motoGP.

Ce mode de jeu correspond au joueur qui aime jouer en solo et disputer des courses, à son rythme. Ce n’est pas un mode compétitif comme peut l’être le mode multijoueur et surtout le mode eSport.

Vidéo : MotoGP 19 – Présentation du mode carrière

Les aficionados des courses de motos à grande vitesse pourront d’ailleurs prendre plaisir à disputer des défis historiques qui ont façonné l’histoire de ces courses lors des deux dernières décennies.

Vidéo : MotoGP 19 – Défis Historiques  

Il s’agit de défi contre-la-montre, avec en fonction du résultat un classement bronze, argent ou or qui offrent des récompenses sous forme d’objets utilisables dans le jeu. Ce mode défi historique est accompagné d’un descriptif qui permet de contextualiser le défi et d’une vidéo réelle d’un extrait de la course filmée à l’époque du défi.

Vidéo : MotoGP 19 – Course défi historique

Les deux autres modes sont donc destinés aux gamers. Le premier, le mode multijoueur est en fait un entraînement à l’autre mode eSport. Les gamers affronteront d’autres gamers du monde entier sur des circuits soit lors de Grand Prix, soit lors de qualification. Pour jouer, il faut dans un premier temps avoir construit son propre pilote grâce à l’éditeur de personnalisation du pilote disponible au menu principal.

Ensuite, il faut soit créer une partie, soit rejoindre une partie hébergée par un autre joueur qui se trouve dans un salon où est visible toutes les parties jouables.

Exemple liste des salons pour rejoindre une partie en ligne

Autant dire qu’il faut déjà bien maîtriser le jeu pour jouer à ce mode en ligne, car les adversaires sont bien plus redoutables que peut l’être l’I.A.

En outre, il permet de s’entraîner également pour participer à des événements locaux ou nationaux autour de ce titre. Mais ce n’est pas fini, Milestone le concepteur du jeu, a prévu dans le futur un mode eSport dans lequel les joueurs pourront se qualifier pour une compétition sans doute nationale dans un premier temps, puis internationale par la suite avec un cash prize à remporter.

Pour le moment, il n’y a pas plus d’informations à ce sujet, il faut laisser le temps aux gamers de s’entraîner et d’être compétitif.

Le futur mode eSport

Milestone avait fait une promesse au niveau du gameplay avec un I.A. proche des comportements des joueurs réels, cette promesse est-elle tenue ?

Levons le suspens tout de suite, et bien non ! Les pilotes contrôlées par l’I.A. suivent toujours la trajectoire parfaite sans faire de fautes de pilotage ce qui n’est évidemment pas le cas des êtres humains. L’idée d’affronter une machine, dont le comportement en course est causé par un codage des développeurs, est toujours bien présente. À ce niveau, c’est une déception quant à la promesse de Milestone. Les sensations en courses sont identiques aux autres jeux de courses sur circuit.

C’est d’autant plus dommage, car cette innovation technologique, si elle avait été réussie, aurait entraîné de la part des autres éditeurs, une réaction en chaîne, et alors, peut être que les autres jeux de pilotage dans un futur proche auraient embrayé le processus. Néanmoins, la porte reste ouverte, et il est possible que prochainement, un gameplay contrôlé par une console ou un PC puisse avoir des réactions humaines.

Vidéo : Course championnat  

Cependant le jeu en termes de gameplay pour le joueur reste tout à fait agréable, la moto réagit très bien aux différentes trajectoires commandées par la manette et la prise en main est facile même pour un néophyte. C’est également le cas, en ce qui concerne le freinage, point essentiel à un bon pilotage. Dans les modes qui se déroulent contre l’I.A., une courbe bleue est visible pour montrer la meilleure trajectoire possible. En mode en ligne, elle n’existe plus.

Des graphismes du circuit conformes à la réalité, mais un habillage pouvant être amélioré sur les abords du circuit.

Le graphisme des circuits des courses des différentes catégories est parfaitement respecté, licence officielle oblige. Une présentation des conditions de jeu est faite par un commentateur ainsi qu’une présentation du circuit.

Lors d’une victoire, la fameuse remise de trophée avec l’arrosage aux champagnes des membres de l’équipe ainsi que de ses concurrents est bien présente. Lors de la course, les bruissements des moteurs des motos en mettent plein les oreilles. La bande-son des menus est agréable, sans plus.

Cependant, l’ambiance dans les tribunes est fade. Les spectateurs ne sont pas modélisés. Cela reste un détail, mais le jeu y gagnerait en réalisme et en beauté.

Pour conclure, ce titre en termes de contenu tient toutes ses promesses, et tout est fait pour que le joueur progresse tout au long de son expérience de jeu. Même si la promesse du gameplay contrôlé par l’I.A. n’est pas respectée, le jeu est agréable et la prise en main facile.

Ce titre a tout pour plaire aux passionnés de course de moto sur circuit. Les joueurs occasionnels prendront également du plaisir à jouer à un titre qui ne les a pas oubliés, à l’heure où tous les jeux de pilotage se mettent à l’eSport.

MotoGP 19 a réussi un dosage parfait entre joueur occasionnel et joueur régulier. Rien que pour cela ce titre est une réussite.

Annonce - Pub - Advertisement