Qu’on le veuille, qu’on l’accepte ou qu’on le combatte, le Rassemblement National est le premier parti du département de l’Hérault, s’offrant avec les Européennes : 28.58% des électeurs.

VOIR AUSSI : Élections européennes, Philippe Saurel dit : « Merci Montpellier »

C’est fort de cette victoire électorale, réédition de la victoire de 2014, que le parti à la flamme a entamé son combat pour la départementale partielle du canton de Lodève. Cette élection partielle qui se déroulera les 30 juin et 7 juillet prochains, fait suite à l’élection d’Irène Tolleret sur la liste soutenue par la République En Marche et sa démission de ses fonctions départementales.

Face à la candidate du Rassemblement national, Stéphanie Galzy et son suppléant Fabrice Thiry, trois binômes se présentent Gaëlle Leveque et sa suppléante Éliette Charpentier, sous les couleurs du Parti socialiste et de la Majorité Départementale, Daniel Guibal et sa suppléante Véronique Perigault, sous les couleurs de La République En Marche et Clothilde Ollier et son suppléant Laurent Dupont, sous les couleurs d’Europe écologie Les Verts (EELV) et de Génération écologie.

VOIR AUSSI : Le Rendez-Vous avec Clothilde Ollier : « c’est l’occasion de commencer à changer les choses »

Conscient que cette partielle constitue la première pierre d’une stratégie de conquête territoriale qui a déjà pour objectif les Présidentielles de 2022, Jordan Bardella, ancienne tête de liste, aujourd’hui député au Parlement européen et Vice-Président du RN et France Jamet, 1re Vice-Présidente du groupe RN au Conseil régional d’Occitanie, réélue fin mai, députée au Parlement européen ont fait le déplacement à Lodève, hier soir, pour un meeting de campagne afin de mobiliser militants et sympathisants sur une élection dont la participation s’annonce très faible.

À Lodève, les députés européens du Rassemblement National n’ont pas masqué leur optimisme pour la séquence électorale qui s’amorce, alors qu’ils ont pu égrainer les grands axes de leur campagne, la baisse des dépenses publiques et la lutte contre l’immigration.

Interview :