Tout se passait comme d’habitude. 

Les hommes providentiels, les mêmes ou presque qu’il y a 6 ans, s’apprêtaient à s’élancer sur le terrain afin de remporter l’épreuve locale des municipales. Sur la pelouse ça tacle, ça simule et ça change de maillot à la dernière minute au grès du mercato des sondages. Dans une illusion de compétition c’est pourtant toujours la même histoire quand il s’agit d’exercer le pouvoir. C’est dans les mêmes clubs qu’ils ont été formés ou sur les mêmes terrains qu’ils ont évolués et c’est ensemble qu’ils font grimper leurs années de mandats cumulés. Des différentes équipes on ne voit plus que les capitaines, ignorant ce qu’est la passe et dont les coups sont tout sauf francs. Qu’il est triste ce tournoi , souvent bien superficiel, quasi exclusivement masculin et indubitablement défraîchi… D’ailleurs, qui reste-t-il dans les gradins pour observer le spectacle ? Plus grand monde si l’on en croit les derniers chiffres de l’abstention, 47,86% au premier tour d’une élection censée être la plus mobilisatrice. On dirait bien que c’est tout le stade qui prend l’eau !

Tout se passait donc comme d’habitude à l’exception près que cette fois-ci un mouvement populaire comptait bien investir le terrain et bousculer les règles d’un jeu trop longtemps subi. Ce collectif créé à l’initiative de montpelliérain.ne.s revolté.e.s par les actions et les inactions politiques locales, c’est #NousSommes. Comme porté par le dernier rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) annonçant que 50 à 70 % des leviers d’action contre le dérèglement climatique se trouveraient au niveau local, #NousSommes a été rejoint par des dizaines d’habitant.e.s lors d’une assemblée de lancement en septembre 2018. Depuis, de très nombreuses actions ont été organisées dans différents quartiers de la ville : des agoras pour se réapproprier l’espace public et créer du lien, du porte-à-porte pour recueillir les colères et dialoguer, des événements dans les parcs et cafés de la ville pour présenter #NousSommes et ses aspirations d’une ville pensée par et pour ses habitant.e.s.

Annonce - Pub - Advertisement

9 mois après son émergence, le temps est venu pour #NousSommes de faire ses premier pas sur le terrain, non pas pour jouer les prolongations mais pour inviter les gradins à descendre sur la pelouse et faire entrer les citoyen.ne.s resté.e.s sur la touche. Il est temps de donner une première image de la ville que nous souhaitons à travers notre livre blanc : une ville où nous devons tous nous sentir concernés et décider, une ville qui doit garantir plus de justice sociale, une ville qui organise la transition écologique. Il est temps également de présenter la méthode et les outils innovants qui permettront de désigner les femmes et les hommes qui porteront cette vision lors des prochaines élections municipales. Comme dans de nombreuses villes en France et ailleurs dans le monde, #NousSommes prêt.e.s à prendre le pouvoir pour le partager !

Rendez-vous jeudi 27 juin sur la Place Roger Salengro (Quartier Figuerolles / Tram 3 Plan Cabanes) de 18h30 à 21h pour une Agora festive et populaire !

Annonce - Pub - Advertisement