Le NPA est partie prenante du collectif national « Nous signons » contre la privatisation d’ADP.

Localement, le NPA34 s’est intégré au collectif unitaire de mobilisation pour qu’ADP reste propriété publique. L’enjeu est de taille : justice fiscale (préserver 200 millions de recettes publiques annuelles), justice écologique (arrêter l’inflation du trafic aérien), justice sociale (défendre l’emploi et la sécurité du transport aérien et usagers avant les profits des actionnaires).

Cette privatisation est la suite d’une politique libérale qui a connu son apogée sous le gouvernement Jospin : privatisation du Crédit Lyonnais, CNP, GAN…ouverture au privé du capital de France Télécom, Air France, Autoroutes …Cette grande braderie s’est poursuivie sous Hollande avec la privatisation catastrophique de l’Aéroport de Toulouse menée par Macron en 2014 et aujourd’hui avec la cession d’ADP, le dépeçage d’EDF et de la SNCF …

Annonce - Pub - Advertisement

Au-delà du référendum contre la privatisation d’ADP, c’est une campagne qui débute pour défendre tous les services publics déjà bien mis à mal sous les gouvernements de droite mais surtout de gauche. Ces derniers étant les champions des privatisations et des destructions d’emploi, on attend toujours un bilan critique de la part du PS, particulièrement mal placé pour se positionner aujourd’hui comme défenseur des services publics.

Nouveau Parti Anticapitaliste 34

Annonce - Pub - Advertisement