Il y a des anniversaires qui passent inaperçus, surtout quand l’homme est décédé depuis 500 ans. Pourtant nul doute que Léonard de Vinci a laissé une trace de son passage sur terre. Lui le peintre, l’inventeur, le scientifique, le sculpteur, l’architecte, le botaniste, en résumé le génie avait tout du visionnaire.

Il laisse derrière lui un des plus célèbres tableaux au monde qui fait déplacer des foules du monde entier juste pour contempler son regard, la Joconde.

À l’instar de Jules Verne, qui a des degrés moindres, mais à travers ses écrits, pensait déjà au futur de l’Humanité et au développement de la technologie, Léonard de Vinci fut engagé par François 1er en tant que premier peintre, premier ingénieur et premier architecte du Roi. Il est donc mort le 2 mai 1519 au château du Clos Lucé (Val de Loire), à l’âge de 67 ans.

La bande dessinée n’a pas oublié ce personnage à la fois farfelu, génial et déjanté.

Depuis 1977, les aventures de Léonard Da Vinci animent le monde du 9e art. La série Léonard est née par accident. Bob de Groot son inventeur voulait ajouter un personnage dans sa série Robin Dubois et imagina un inventeur nommé Mathusalem. Le dessinateur Greg, qui préparait un numéro d’Achille Talon magazine, trouve l’idée intéressante pour un personnage principal. C’est ainsi que Mathusalem se transforma en Léonard.

En Italie, il y a quelques siècles, Léonard invente, à l’aide de son disciple Basile, des inventions complètement loufoques ou au contraire pleines d’avenir, pour flatter son égo démesuré. Malgré le génie (d’après lui) de Léonard, la malchance, la maladresse de Basile (et à de rares occasions, son génie également) apportent souvent des fins malheureuses aux expériences…

Léonard de Vinci et Léonard da Vinci sont-ils la même personne ?

Cela n’a jamais été clairement explicité de savoir si Léonard et le Léonard de Vinci authentique sont un seul et même personnage. En tout cas, le dessinateur, Turk, dit avoir mis un peu de réalisme dans cette série « totalement surréaliste » qu’est Léonard, en cela que lorsque Basile ou Léonard manipulent un quelconque outil, ils l’utilisent de manière cohérente.

Beaucoup d’éléments cependant viennent appuyer cette théorie, notamment le fait que le nom de famille de Léonard soit « Da Vinci », et que Léonard indique avoir 5 ans en 1457, plaçant son année de naissance en 1452 tout comme Léonard de Vinci. La Joconde apparait également dans un album.

Après 50 tomes, Léonard aurait-il inventé le coup de vieux ?

Dans cet album, le plus célèbre inventeur a oublié son arrogance. Le temps qui passe est synonyme de changement et Léonard est désormais le père adoptif d’une petite fille, Mozzarella, qui saura stimuler son papa. La machine est relancée, il est temps de passer à la postérité. Le prix Nobel est entre autres au menu de ce nouvel album. C’est que 50 et 500, cela se fête.

Les auteurs n’ont pas oublié l’homme qui a donné vie à leur personnage.

Pour l’occasion, l’album est enrichi d’un cahier supplémentaire réalisé avec le château du Clos Lucé.

Une série à découvrir ou à redécouvrir à l’occasion de cet anniversaire avec ses gags hilarants, ses coups de gueule envers son disciple et ses anachronismes toujours aussi présents et surprenants.

Le tome 50 des aventures de Léonard – Génie, Vidi, Vinci ! est disponible depuis le 26 avril 2019 aux éditions du Lombard et comprend 56 pages.