Geneviève Legay, 74 ans, porte-parole d’Attac 06 et militante infatigable pour la paix, a été grièvement blessée par une charge policière, lors de l’acte 19 des Gilets Jaunes ce samedi 23 mars à Nice.

Attac condamne la répression des rassemblements pacifiques qui ont eu lieu ce samedi et s’indigne de la grave restriction des libertés publiques actuellement en cours en France. L’association a déposé plainte aujourd’hui pour « violence volontaire en réunion par personne dépositaire de l’autorité publique sur personne vulnérable », afin que toute la lumière soit faite et que les responsabilités de ces actes de violence à l’encontre de Geneviève Legay soient clairement établies.

Emmanuel Macron en déplacement à Nice n’a pas trouvé mieux que de souhaiter à notre camarade un bon rétablissement mais aussi « une forme de sagesse », sous-entendant qu’elle avait cherché ce qui lui est arrivé. Il a également affirmé que « cette dame n’a pas été en contact avec les forces de l’ordre », au mépris de ce que les images montrent avec force: des policiers qui enjambent une blessée au lieu de lui porter secours !

En manifestant pacifiquement samedi dans un périmètre interdit, Geneviève Legay défendait simplement le droit de manifester, dans une ville où aucune dégradation commise lors des précédentes mobilisations ne pouvait justifier l’interdiction de manifester décidée pour ce samedi.

Le gouvernement s’obstine à réprimer toujours plus violemment les mobilisations qui font entendre une exigence de justice sociale. Cette escalade autoritaire et sécuritaire dont les victimes sont nombreuses est inacceptable dans une démocratie !

En solidarité avec Geneviève Legay, contre toutes les formes de violences policières et pour défendre le droit de manifester, ATTAC Montpellier appelle à un rassemblement
mardi 26 mars à partir de 18h devant la Préfecture.

Le Collectif d’Animation
Comité Local Attac Montpellier