Test de Monster Energy Supercross 2 : De la boue, des sauts, de la vitesse et du « style »

Monster Energy Supercross 2 est un jeu de simulation sportive consacré au championnat américain de supercross, la plus importante compétition de ce sport dans le monde. Le supercross se dispute sur une piste artificielle tracée dans un stade ou un parc d’expositions.

L’éditeur Bigben a obtenu la licence officielle de ce championnat nommée AMA (American Motorcyclist Association) et appartenant à la FIM (Fédération Internationale de Motocyclisme). Tous les coureurs, pistes et catégories de ce championnat sont présents donc, dans le jeu.

Il est possible évidemment de créer son propre avatar en choisissant son nom, ses vêtements et casque, et bien sûr sa bécane.

Plusieurs modes de jeu sont disponibles selon l’expérience de jeu choisi : solo ou multijoueur. En solo, le mode carrière permet de se mettre dans la peau d’un participant au championnat américain et de se mesurer aux autres pilotes contrôlés par la console ou le PC. La difficulté du jeu est ajustable. Plus les résultats sont bons, meilleurs sont les récompenses obtenues par les sponsors. Le but, devenir le meilleur de la compétition reine, la 450 SX. Évidemment plus les équipements sont rapides, plus vite les résultats augmentent de façon exponentielle.

Menu de Monster Energy Supercross 2

Mais ce n’est pas le seul mode disponible. Il est également possible de rejouer sur des pistes déjà pratiquées, contre la montre, afin d’améliorer son record de piste. L’apprentissage des pistes est primordial pour s’améliorer. Le championnat étant linéaire, les pistes sont toujours les mêmes à l’instar d’un championnat de formule un par exemple.

Calendrier du championnat

Le multijoueur permet d’affronter en ligne des adversaires réels. Il vaut mieux avoir un niveau élevé de compétences avant de s’y engager, car les gamers sont bien plus redoutables que l’intelligence artificielle. Les parties se lancent aisément et il suffit d’attendre que la précédente soit terminée pour rejoindre la suivante. Il n’y a pas de points à glaner ou de places de championnat à prendre. Juste le plaisir d’affronter d’autres joueurs.

Un mode éditeur de pistes est incorporé dans le jeu et prolonge l’expérience vidéoludique. Il est possible de créer son propre circuit et de le proposer ensuite à la communauté.

Éditeur de pistes

Le gameplay reproduit parfaitement les sensations que peut ressentir un pilote lors d’une course. De l’adrénaline, de la peur, de la tension, des sensations, de la justesse technique, en résumé tout ce qui façonne son propre style de pilotage.

La météo est également présente et certaines courses se déroulent sous une pluie battante qui rend la course encore plus fun. La boue jaillit des roues et éclabousse notre vision du jeu pour encore plus de plaisir.

Exemple de gameplay

La bande sonore met dans l’ambiance des grands shows à l’américaine avec un style hard-rock qui fait monter la pression. Pendant la course, seuls les rugissements des moteurs se font entendre. Ici pas besoin de commentateurs.

Petit bémol, au niveau du temps de chargement qui est relativement court, la musique du menu, buggue souvent, ce qui à la longue est pénible.

Le jeu est une belle découverte d’un univers méconnu. Pas celui du motocross, car de nombreux titres existent mais celui du championnat américain avec ses propres codes loin des standards des courses européennes.

À une époque où l’eSport est associé à chaque titre de simulation sportive qui est édité, le choix de ne pas en proposer est osé mais c’est un pari gagnant, car à travers Monster Energy Supercross 2, le dosage entre l’expérience de jeu en solo ou en multijoueur est parfaitement dosé.

Qu’importe l’engin que vous chevauchez, les vêtements que vous portez, seule votre personnalité, votre « style » compte pour remporter la victoire !

Infos pratiques : le jeu est disponible sur consoles Playstation 4 et Xbox one, et sur PC.