Test de Spike Volleyball : Après un apprentissage des touches de contrôle, en mode carrière, c’est de la balle !

Les jeux de volleyball se font rare sur consoles nouvelle génération. Les autres sports collectifs (football, basketball, rugby, handball et même football américain) ont tous eu le droit à une ou plusieurs simulations de leur discipline. Jusqu’à présent le volleyball était associé dans l’univers vidéoludique au beachvolley, pour son côté plus simpliste au niveau de la jouabilité ou alors associé à un titre regroupant plusieurs disciplines tels que les jeux olympiques.

Dorénavant, les afficionados de ce sport populaire dans de nombreux pays et les néophytes (au niveau des clubs, car tous les élèves de France ont un jour pratiqué ce sport au niveau scolaire) peuvent se réjouir de la disponibilité d’un jeu spécialement dédié à la pratique du volleyball.

Certes le jeu n’est pas parfait, mais il a le mérite d’exister. Le plus gros reproche que l’on peut lui formuler, c’est au niveau du graphisme. Celui-ci ressemble plus à un jeu des anciennes consoles telles que la Playstation 3 ou la Xbox 360. Les joueurs sont modélisés de façon assez uniforme, et même au niveau de l’équipe de France, il est difficile de reconnaitre le visage de ses membres.

Modélisation des visages des joueurs

Néanmoins, après un apprentissage des touches de contrôle qui peut être plus ou moins long en fonction de votre capacité de compréhension et votre réactivité, malgré un didacticiel bien réalisé mais trop court, le jeu est agréable. Se frotter aux plus grandes nations de ce sport et hisser vos couleurs jusqu’en finale de la ligue mondiale, est un défi, acceptable mais difficile à relever.

Légende : Remise du trophée de la ligue mondiale

Pendant les phases de chargement, des astuces vous rappellent certaines règles de base de ce sport. La bande son, genre rock, est agréable à entendre dans les menus et durant le chargement des parties. L’ambiance sonore et l’avant match sont sobres mais très efficaces, très bien dosées même. Une présentation de la rencontre est faite, ainsi qu’une présentation de la salle où va se dérouler le match.

Légende : Présentation d’un match

Le match peut alors débuter. Dans un premier temps, il faut constituer son équipe. Choisir sa nation, son maillot et son signe distinctif (emblème). Cette équipe évoluera alors dans les deux modes existants. Le mode carrière et le mode en ligne.

Le mode carrière vous propose de participer aux grands tournois internationaux et d’améliorer cette équipe par le recrutement de joueurs via des agents qui scrutent les tournois internationaux des jeunes.

Légende : Exemple de gameplay

Les agents sont recrutés, eux, à l’aide des points gagnés dans le jeu (des V-crédits), soit en remportant des matchs ou alors des défis hebdomadaires. L’idée d’améliorer son équipe au fil des matches, et des tournois est une idée très intéressante. Elle permet de rendre son équipe plus compétitive et de hausser son niveau de jeu. L’équipe étant jouable dans les deux modes, cette amélioration aide à progresser.

En revanche, le mode en ligne est décevant. Les temps de chargement pour trouver un adversaire sont interminables. Et une fois, l’adversaire, enfin, trouvé, le cauchemar commence. Le jeu qui est si fun à jouer contre la console devient alors injouable. De nombreux bugs d’affichage apparaissent rendant très difficile la jouabilité. Les commandes ne répondent plus, deux ballons peuvent apparaître en même temps, des rebonds sortis de nulle part font revenir l’adversaire dans la partie alors que le point semblait être gagné. C’est un véritable gâchis, eu égard au potentiel du jeu. Il faut impérativement une mise à jour pour corriger tous ces bugs.

En résumé, le jeu est agréable à jouer en mode carrière même si celui-ci peut s’avérer répétitif. Néanmoins, il est possible de régler le niveau de difficulté pour prolonger l’expérience de jeu. En attendant, une correction du mode en ligne, le jeu plaira aux passionnés de volleyball mais pourra décevoir ceux qui voulaient, en quelque sorte, faire de l’eSport.

Vous aimerez le jeu si… Vous n’aimerez pas le jeu si…
Vous attendiez avec impatience de jouer à un jeu de votre sport favori.

Vous aimez jouer en mode carrière contre la console.

L’apprentissage des commandes ne vous fait pas peur.

Constituer une équipe de plus en plus compétitive pour remporter tous les trophées vous motive.

 

 

Vous n’aimez pas le volleyball.

Vous n’aimez pas devoir appuyer sur différentes touches à un moment donné.

La modélisation des joueurs est un critère important d’achat.

Vous n’aimez pas patienter plusieurs minutes avant de trouver un adversaire.

Seul le mode en ligne vous intéresse.