Une autre politique d’accueil et d’hospitalité européenne est possible !

J’ai participé hier soir avec Damien Carême (maire de Grande Synthe) et des citoyens et des citoyennes à une maraude citoyenne et solidaire à Montgenèvre où 7 migrants ont été aidés et amenés au refuge à Briancon, ville d’accueil et d’hospitalité soutenant les exilés qui traversent les Alpes au péril de leur vie. Bravo aux passeurs d’humanité pour leur sens de la solidarité.

Suite à cette maraude nocturne à Montgenèvre, Je suis allée visiter en tant que députée européenne le Poste de police aux frontières ce matin avec Damien Careme, des journalistes et des membres du collectif Tous Migrants et élus locaux du Briançonnais afin de me renseigner sur les actions de la police par rapport aux exilés cherchant à passer la frontière franco-italienne par les montagnes. Notre étonnement a été d’apprendre le refoulement vers l’Italie de mineurs, le peu de soin et de renseignement dans les registres censés enregistrer les personnes appréhendées.

Cet après-midi, nous avons eu une très belle rencontre avec Mauro Cassi, maire de Oulx, en Italie. Un maire qui sait ce que veut dire une Europe ouverte et le mot hospitalité : « On ne juge pas pourquoi les personnes migrent. C’est leur choix. On ferait peut-être la même chose dans leur cas. On leur permet de rester dignes » . Une belle leçon d’humanité et de fraternité.

Michèle RIVASI (députée européenne EELV)